Et si on faisait des "portraits" des rêves et des pensées humaines?

Ce projet extraordinaire des photographes Anaïs Faubert et Geneviève Bellehumeur nous prouve qu’il y a un monde merveilleux, plein de rêves dans chacun de nous. "Une façon de montrer que derrière nos masques, nous sommes des êtres complexes, habités de ces rêves qui nous font avancer", explique l’une des auteures du projet.

© Photo Geneviève Bellehumeur"Geneviève et moi avons utilisé nos forces, en photo et retouche, pour aller au-delà de la plate réalité des portraits, pour lever le voile sur la richesse intérieure de nos sujets", raconte Anaïs Faubert.
Geneviève et moi avons utilisé nos forces, en photo et  retouche, pour aller au-delà de la plate réalité des portraits,  pour lever le voile sur la richesse intérieure de  nos sujets, raconte Anaïs Faubert. - Sputnik Afrique
1/9
"Geneviève et moi avons utilisé nos forces, en photo et retouche, pour aller au-delà de la plate réalité des portraits, pour lever le voile sur la richesse intérieure de nos sujets", raconte Anaïs Faubert.
© Photo Geneviève BellehumeurLes auteurs ont été inspirées par l’idée des coiffures très élaborées de la Renaissance.
Les auteurs ont été inspirées par l’idée des coiffures très élaborées de la  Renaissance. - Sputnik Afrique
2/9
Les auteurs ont été inspirées par l’idée des coiffures très élaborées de la Renaissance.
© Photo anaisfaubert-photographe.comEt si on faisait des "portraits" des rêves et des pensées humaines?
Et si on faisait des portraits des rêves et des pensées humaines? - Sputnik Afrique
3/9
Et si on faisait des "portraits" des rêves et des pensées humaines?
© Photo Geneviève BellehumeurSelon Mme Faubert, "la série présente neuf portraits, neuf sujets immergés dans leur paysage personnel, beaucoup plus vaste que la réalité qu’ils offrent au regard des autres".
Selon Mme Faubert, la série présente neuf portraits, neuf sujets  immergés dans leur paysage personnel, beaucoup plus  vaste que la réalité qu’ils offrent au regard des autres. - Sputnik Afrique
4/9
Selon Mme Faubert, "la série présente neuf portraits, neuf sujets immergés dans leur paysage personnel, beaucoup plus vaste que la réalité qu’ils offrent au regard des autres".
© Photo Geneviève BellehumeurL'imagination n'a pas de limite.
L'imagination n'a pas de limite. - Sputnik Afrique
5/9
L'imagination n'a pas de limite.
© Photo Geneviève BellehumeurLes auteurs ont été inspirées par l’idée des coiffures très élaborées de la Renaissance.
Les auteurs ont été inspirées par l’idée des coiffures très élaborées de la  Renaissance. - Sputnik Afrique
6/9
Les auteurs ont été inspirées par l’idée des coiffures très élaborées de la Renaissance.
© Photo Geneviève BellehumeurL'imagination n'a pas de limite.
L'imagination n'a pas de limite. - Sputnik Afrique
7/9
L'imagination n'a pas de limite.
© Photo Geneviève BellehumeurDes "portraits" des rêves et des pensées humaines.
Des portraits des rêves et des pensées humaines. - Sputnik Afrique
8/9
Des "portraits" des rêves et des pensées humaines.
© Photo Geneviève BellehumeurCette série a été réalisée par : Anaïs Faubert (concept et photographie), Geneviève Bellehumeur (concept et retouche), Marie Ossa, du salon Bar à Couleur (coiffures) et Kristina Pileggi (maquillage).
Cette série a été réalisée par : Anaïs Faubert (concept et  photographie), Geneviève Bellehumeur (concept et  retouche), Marie Ossa, du salon Bar à Couleur  (coiffures) et Kristina Pileggi (maquillage). - Sputnik Afrique
9/9
Cette série a été réalisée par : Anaïs Faubert (concept et photographie), Geneviève Bellehumeur (concept et retouche), Marie Ossa, du salon Bar à Couleur (coiffures) et Kristina Pileggi (maquillage).
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала