Quelle est la cause des inondations dévastatrices en France?

© AFP 2022 Joel Sagetdes inondations en France
des inondations en France - Sputnik Afrique
Paris est en proie à des inondations impressionnantes. Les pluies qui ont frappé la France et l'Allemagne cette semaine ont eu des conséquences catastrophiques dans ces deux pays. Le météorologue britannique Nigel Arnell explique la cause de ces inondations.

Les inondations de cette semaine ne sont pas "sans précédent, mais elles sont d'une ampleur rare", a indiqué le porte-parole du Centre d'hydrologie et d'écologie Wallingford, au Royaume-Uni.

Le Louvre - Sputnik Afrique
Inondations: le Louvre fermé vendredi pour évacuer ses œuvres en réserve
Le phénomène à la racine du déluge est appelé en météorologie une "situation de blocage", un tracé des isohypses de la pression qui donne une configuration atypique des vents en haute altitude, rapporte le New Scientist.

Le réchauffement des températures peut forcer l'air à contenir plus d'eau — ce qui, à son tour, entraîne un risque accru d'inondations, indique Nigel Arnell.

En outre, d'autres facteurs pourraient favoriser la multiplication des inondations, par exemple les changements dans l'utilisation des terres.

D'autre part, le déplacement des masses d'air — comme dans la situation de blocage actuelle — peut être affecté par les anomalies de température de l'océan Atlantique, par la fonte des glaces de l'Arctique, ou par les variations de la température de l'air dans les régions tropicales.

Cependant, selon le météorologue, il est probable que le risque d'inondation augmentera en Europe occidentale au fil du temps.

inondation - Sputnik Afrique
Crue de la Seine: le pic "pourrait atteindre 6,20 m" vendredi après-midi à Paris
Au sein de l'Université d'Oxford, les experts du climat ont construit des modèles expérimentaux visant à révéler les causes des récentes anomalies météorologiques comme la tempête Desmond, qui avait frappé le Royaume-Uni et l'Irlande en décembre 2015. Cette équipe "travaille dur"  actuellement pour analyser les chiffres relatifs à cette dernière pluie, souligne Friederike Otto, chercheur principal de l'Université.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала