Les USA sifflent la fin de la récré pour leurs soldats au Japon

Alors que les scandales se multiplient, prohibition et couvre-feu feront désormais partie du quotidien des militaires américains au Japon.

Le Commandement des forces armées américaines basées sur l'île japonaise d'Okinawa, au Japon, a interdit à ses marins de consommer de l'alcool que ce soit en dehors ou sur le territoire des bases militaires.

Okinawa - Sputnik Afrique
Couvre-feu pour les soldats américains après un meurtre à Okinawa
La durée de la prohibition n’est pas précisée. Elle vise à faire comprendre aux militaires américains l'importance et "l'influence d'une conduite responsable pour l'alliance des Etats-Unis et du Japon et pour la capacité des Etats-Unis à assurer la sécurité et la stabilité" dans la région Asie-Pacifique, lit-on dans l'ordonnance du Commandement.

Afin de renforcer la discipline, le commandement US a également prorogé le couvre-feu imposé à tous les cadres américains civils et militaires dans l'île japonaise d'Okinawa le 27 mai, suite à l’interpellation d'un employé de la base aérienne de Kadena accusé du meurtre d’une jeune fille.

Pendant toute la durée du couvre-feu, il sera interdit aux cadres américains civils et militaires de quitter leurs bases et de boire de l'alcool.

protestations devant la base US à Okinawa - Sputnik Afrique
Meurtre d'une Japonaise: le gouverneur d'Okinawa veut rencontrer Obama
Le 4 juin, une militaire américaine de 21 ans a provoqué un accident de la route. Ivre, elle est passée sur la voie inverse et a endommagé deux véhicules, faisant deux blessés.  

En outre, Kenneth Franklin Shinzato, 32 ans, ex-soldat et désormais employé de la base aérienne de Kaneda, a été arrêté par la police japonaise qui le soupçonne d'avoir déposé au bord d'une route le corps sans vie d'une Japonaise de 20 ans, Rina Shimabukuro, portée disparue depuis fin avril. 

Un autre soldat américain de 24 ans soupçonné de viol avait été arrêté il y a moins de deux mois, également à Okinawa.

La population supporte de moins en moins bien la présence à Okinawa de plus de la moitié des 47.000 soldats américains stationnés au Japon. Les habitants condamnent des méfaits récurrents et organisent régulièrement des manifestations.


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала