Le prix du pétrole atteint son maximum depuis novembre dernier

© REUTERS / Nerijus Adomaitis/File PhotoLa plateforme de traitement du gaz et d'élimination du CO2 de la compagnie pétrolière et gazière Statoil près de la Stavanger, en Norvège, le 11 Février 2016
La plateforme de traitement du gaz et d'élimination du CO2 de la compagnie pétrolière et gazière Statoil près de la Stavanger, en Norvège, le 11 Février 2016 - Sputnik Afrique
Ce lundi 6 juin, les prix du pétrole ont battu un record depuis novembre de l'année dernière. Le pétrole devient plus cher dans le contexte des ruptures d'approvisionnement au Nigeria.

Production de pétrole - Sputnik Afrique
Les pays pauvres de l'OPEP endettés à cause de la chute des prix du pétrole
A Londres, le prix du baril de Brent s’est élevé à 50,51 dollars, tandis qu’à New York le baril de WTI était vendu à 49,56 dollars, selon MarketWatch.

La cause principale de cette augmentation est la perturbation de l'approvisionnement en pétrole provenant du Nigeria, dont les gisements sont ciblés par des attaques terroristes.

Dans ce contexte, le chef du département du développement économique des Emirats Arabes Unis Majed Ali Al Mansouri a déclaré que l'excès de pétrole sur le marché mondial avait chuté de 1,2 à 1,5 million de barils par jour, alors que cette diminution a dépassé les attentes.

"J’estime que cette année le prix moyen du pétrole sera d’environ 55 à 60 dollars par baril", a-t-il annoncé.

Selon lui, l'excédent d’offre de pétrole diminuera avec l'amélioration de la situation économique aux États-Unis, en Chine et en Europe.

Un saoudien - Sputnik Afrique
Touché par la chute des prix de pétrole, Riyad cherche de l'argent à l'étranger
Dans le même temps, certains experts estiment que la reprise du marché du pétrole après l'effondrement des cours jusqu'à leur plus bas de 12 ans, est trop bien pour que cela puisse continuer pendant longtemps. Ils rappellent que l'Iran intensifie sa production de pétrole à un taux plus élevé qu’il était prévu par l'Agence internationale de l'énergie.

Le 2 juin, les pays de l'OPEP lors d’une réunion à Vienne ont à nouveau échoué à s’accorder sur la limitation de la production de pétrole.

Le 5 juin, l’Arabie saoudite a diminué le prix du baril de pétrole brut de 35 centimes de dollar américain pour les pays d'Europe du nord-ouest et de 10 centimes pour les pays de la région méditerranéenne.


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала