Poutine propose à Netanyahu de revendre du gaz russe aux Polonais

© Photo Alexey Druzhinin / Aller dans la banque de photosprésident russe Vladimir Poutine
président russe Vladimir Poutine - Sputnik Afrique
Le 31 mai, on apprenait que la Pologne envisagerait de ne pas reconduire le contrat de livraison de gaz russe qui expire en 2022. Rappelons que Varsovie importe 40% de ses besoins en "combustible bleu" depuis la Russie.

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré qu'une fois que le contrat de livraison de gaz russe à la Pologne aurait expiré, le géant gazier russe Gazprom proposerait ce même volume à d'autres clients.

"Peut-être les Israéliens en achèteront, puis en revendront à la Pologne", a indiqué le dirigeant russe sans cacher son sourire lors d'une conférence de presse à l'issue de négociations avec le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

De quel pays les compagnies achèteront ce gaz? Cette question ne préoccupe pas la Russie, a poursuivi le président. "Quelqu'un en achètera, je suppose", a-t-il dit.

Работник Газпрома на газохранилище - Sputnik Afrique
Gaz pour l'UE: l’absence d’alternative à la Russie agace Washington
A la demande d'un journaliste de commenter la déclaration d'un représentant polonais sur l'intention de renoncer aux achats de gaz russe, le président a pointé que pour le moment les Polonais "n'ont aucunement renoncé à quoi que ce soit". Or, la Russie n'écarte pas cette éventualité, a prévenu l'homme fort du Kremlin.

Piotr Porochenko - Sputnik Afrique
Pourquoi Porochenko a privé son pays du gaz russe
"Le PDG de Gazprom, monsieur Miller, m'a annoncé hier (…) son intention de faire prochainement une offerte à tout autre partenaire — aux Polonais, Européens ou autres — d'acquérir les volumes que nous envoyons à la Pologne à la frontière polono-biélorusse après l'expiration du contrat en signant un nouveau contrat de 10 à 15 ans", a expliqué le président.

En vertu de l'accord gazier en vigueur, la Russie livre 10,2 milliards de mètres cubes de gaz par an à la Pologne, pays dont la consommation en combustible bleu s'élève à près de 14 milliards de mètres cubes par an.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала