La Chine s'ouvre aux systèmes de paiement étrangers

La Chine met fin aux accusations de monopolisation à l’encontre d’UnionPay et à la discrimination des systèmes de paiement étrangers.

Les autorités chinoises donnent le feu vert à l'activité des sociétés de paiement étrangères en Chine, où elles créeront les conditions pour une concurrence loyale, rapportent des médias chinois se référant à un arrêté de la Banque populaire de Chine. 

Il y a un an, le gouvernement chinois a promis d'ouvrir le marché intérieur aux paiements par cartes bancaires des systèmes étrangers. L'autorisation n'a été délivrée qu'à présent, alors que les discussions sur le caractère de marché de l'économie chinoise gagnent en ampleur aux Etats-Unis et en Union européenne. Dans ce débat, l'impossibilité pour les participants étrangers du marché d'accéder à de nombreuses opérations bancaires était un argument contre la Chine. 

Čínský juan - Sputnik France
Chine: le yuan continue sa dégringolade
L'ouverture du marché chinois aux plus grands émetteurs internationaux de cartes bancaires, MasterCard et Visa, a été annoncée au lendemain de la fermeture à Pékin du 8e round du dialogue économique et stratégique sino-américain au cours duquel la Chine s’est vu reprocher un certain nombre de choses.

 Des observateurs signalent qu'en vertu de la législation chinoise, le système de paiement étranger doit ouvrir une société en Chine, cette société doit être dotée d'un capital d'au moins un milliard de yuans (133,7 millions d’euros) et être prête à travailler avec le yuan. 

La veille, la Chambre de commerce européenne en Chine a publié un rapport d'après lequel les investisseurs étrangers n'ont jamais été aussi pessimistes à l'égard du marché chinois. 47% des investisseurs interrogés ont déclaré qu'ils n'étaient plus disposés à étendre leur affaire en Chine, tandis qu'il y a trois ans, 86% d’entre eux s’étaient dit favorables à un développement de leurs activités. Plus de la moitié des participants à l'étude expliquent que d'année en année il devient toujours plus difficile de mener les affaires dans ce pays. 

De nombreux gestionnaires d'actifs américains préfèrent ne pas investir massivement en Chine en l’absence d’une réaction nette et précise du gouvernement chinois à l'effondrement du marché des valeurs l'année dernière. 

Barack Obama et Xi Jinping - Sputnik France
Quête désespérée: 3 raisons pour lesquelles les USA ne peuvent pas endiguer la Chine
Cette thèse n'est pas neuve. Cette fois, elle sert apparemment à diminuer l'effet produit par l'invitation faite aux investisseurs américains d'acheter des actifs chinois contre des yuans, ainsi que par l'ouverture du marché chinois, évalué à quelque 8.400 milliards de dollars (7.372 mds EUR), aux systèmes de paiement étrangers. 

Plusieurs experts chinois estiment que cette mesure est du domaine de la concurrence loyale. Etant donné que le système chinois n'est pas sans reproches, un remplacement est inévitable. 

Pékin dit cependant que c'est une tendance de développement qui vise à accroître le potentiel du bien-être. 


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала