Plus de 50 civils trouvent la mort dans les pilonnages terroristes à Alep

© AFP 2022 Jalal Al-HalabiAlep
Alep - Sputnik Afrique
Le Front al-Nosra poursuit ses bombardements dans plusieurs provinces syriennes. On compte plus d'une centaine de morts parmi les civils, dans les pilonnages à Alep, 93 personnes ont été blessées.

Dans la province d'Alep, les terroristes continuaient de pilonner, à l'aide de lance-roquettes multiples et de mitrailleuses, des localités telles que Sheikh Maksud, Khandrat, al-Khamra, rapporte le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie dans un communiqué.

"Les bombardements avaient un caractère aveugle, tant les positions gouvernementales que des zones résidentielles ont été frappées. Les attaques ont fait 54 morts et 93 blessés", précise le communiqué.

Destruction du temple de Nabu - Sputnik Afrique
Daech détruit un temple assyrien dans le nord de l'Irak

Au cours de ces dernières 24 heures, l'organisation terroriste Front al-Nosra a pilonné des sites civils ainsi que des positions de l'armée syrienne à Foua, dans la province d'Idlib, à Ard el-Wata, Racha, Qaramanli et Kellaz, dans la province de Lattaquié, ainsi que dans des agglomérations des provinces de Damas, de Hama et de Deraa.

De plus, à l'initiative de la partie russe, un "régime de calme" de 72 heures entrera en vigueur à partir de 00h01, à partir du 9 juin 2016, dans les quatre agglomérations syriennes que sont Foua et Kafraya, dans la province d'Idib, ainsi que Madaya et Zabadani, dans la province de Damas, indique également le communiqué.

Homs - Sputnik Afrique
L'aviation russe détruit quatre sites pétroliers de Daech à Raqqa et à Homs

Le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie opère sur la base aérienne de Hmeimim, dans la province de Lattaquié. Il comprend 61 officiers russes. Ce centre a pour mission de signer des accords de cessez-le-feu avec les chefs des formations armées syriennes, de veiller au respect de la trêve et d'assurer le transfert de l'aide humanitaire à la population civile syrienne.

Une trêve est en vigueur en Syrie depuis le 27 février dernier suite à une entente intervenue entre la Russie et les Etats-Unis. Toutefois, la trêve ne concerne pas les organisations reconnues comme terroristes par le Conseil de sécurité de l'Onu. Les frappes contre Daech, le Front al-Nosra et d'autres groupes terroristes se poursuivent.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала