Daech abandonne des villages à la frontière turco-syrienne

© Sputnik . Andrew Stenin / Aller dans la banque de photosDaech abandonne des villages à la frontière turco-syrienne
Daech abandonne des villages à la frontière turco-syrienne - Sputnik Afrique
Les terroristes de Daech ont abandonné un certain nombre de villages qu'ils contrôlaient depuis plusieurs mois aux groupes djihadistes appartenant à l'Armée syrienne libre (ASL).

Au total, 16 villages au sud-ouest de la ville d'Azaz (nord de la Syrie), y compris Kafer Kalbayn, Sindif, Tel Huseyin et Hazal ont été délaissés par l'EI. A l'heure actuelle, les lieux sont contrôlés par l'Armée syrienne libre soutenue par la Turquie, rapportent les sources locales.

L'enfant de migrants - Sputnik Afrique
Des enfants réfugiés fabriquent les uniformes de Daech en Turquie
Dans leur fuite, les islamistes ont emporté des armements, mais ils n'ont ni piégé ni miné la zone, une pratique pourtant fréquente de l'organisation Etat islamique.

Le départ des terroristes a ouvert la route stratégique entre la petite ville d'Azaz, située en face de la ville turque de Kilis, et le village de Mare, situé près de la frontière avec la Turquie. Ainsi, les troupes de l'ASL ont pu se rapprocher de Jarablus, ville syrienne située près de la frontière turque.

Ce départ a été causé par la nécessité de résister à l'armée gouvernementale et aux combattants du conseil militaire de Manbij, qui avancent activement sur les positions de djihadistes dans la région d'al-Bab, indiquent les sources.

Le soldat kurde près d'un mur mis en place par les autorités turques, à la frontière entre la Syrie et la Turquie en Syrie occidentale, le 2 Février, 2016 - Sputnik Afrique
La Turquie construirait des fortifications en territoire syrien
En avril, des médias européens ont rapporté que des gardes-frontières turcs avaient ouvert le feu sur un groupe de réfugiés syriens qui tentaient de franchir la frontière entre les deux pays, tuant huit personnes, dont des femmes et des enfants.

Malgré le cessez-le-feu récemment annoncé, la province d'Alep reste le théâtre de combats acharnés entre les islamistes d'une part, et les milices kurdes et l'armée syrienne de l'autre. En outre, l'armée turque pilonne les positions des Kurdes aux environs de la ville d'Azaz.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала