Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Marine Le Pen: "L'UE impose à la France la manière de se tenir avec la Russie"

© AP Photo / Jacques BrinonMarine Le Pen
Marine Le Pen - Sputnik France
S'abonner
Après l'Assemblée nationale, c'est le Sénat français qui a adopté le 8 juin une résolution non contraignante invitant le gouvernement français à alléger les sanctions anti-russes.

La leader du Front national, Marine Le Pen, a salué l'adoption par le Sénat de la résolution européenne présentée par Yves Pozzo di Borgo et Simon Sutour sur le régime de sanctions de l’UE à l’encontre de la Russie.

"Si cette levée des sanctions est votée au Sénat — comme elle avait été votée d'ailleurs à l'Assemblée — c'est en grande partie grâce au courage du Front national qui dès le départ, au moment où certains demandaient l'aggravation des sanctions, considérait que ces sanctions étaient injustes, inutiles et inefficaces", a rappelé la responsable politique.

Kremlin - Sputnik France
Moscou salue la résolution du Sénat sur les sanctions antirusses
Et de poursuivre que la France n'avait plus la moindre souveraineté pour décider de la levée des sanctions: "L'Union européenne nous impose la manière dont nous devons nous tenir à l'égard de ce qui est pourtant un allié naturel comme la Russie".

Marine Le Pen a en outre promis de poursuivre la lutte au sein de l'Union européenne, où la Russie "a de virulents ennemis", pour faire entendre la voix de la raison.

"C'est l'intérêt de la France que je défends et je pense que l'intérêt de la France et celui de la Russie se rejoignent", a dit Marine Le Pen dans un entretien à l'agence Rossiya Segodnia.

Sanctions anti-russes: le Sénat français adopte la résolution européenne
Rappelons que la prolongation des sanctions anti-russes devrait être évoquée dans le cadre du sommet européen programmé les 28 et 29 juin prochains. Plusieurs Etats membres de l'UE, dont l'Italie, la Grèce et la Hongrie, se sont auparavant déclarés prêts à plaider pour un adoucissement des sanctions.

Néanmoins, le président du Conseil européen Donald Tusk, s'exprimant en marge du récent sommet du G7 au Japon, a déclaré que la politique de l'UE à l'égard de la Russie resterait inchangée.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала