La guerre des frites déclarée dans une ville belge

Des fritiers ont jeté des frites belges devant la mairie de la ville de Gand en signe de protestation contre une nouvelle loi.

Les vendeurs de frites de Gand (Belgique) protestent contre la modification de la législation concernant les concessions de kiosques à frites dans la commune. Ils ont décidé de riposter en lançant des frites surgelées devant l’Hôtel de Ville.

​Les kiosques sur la voie publique ont été mis aux enchères, ce qui a provoqué la colère des fritiers. Maintenant, ils ne peuvent plus garder leur emplacement en ajoutant 5% à l'offre la plus élevée comme c'était le cas auparavant.

Frites - Sputnik Afrique
Les frites en guerre contre le terrorisme djihadiste
Mais le gouvernement de Gand a récemment changé la règle. C'est le plus offrant qui obtient le bail aujourd'hui.

Les vendeurs, qui ont peur de perdre leurs kiosques, ont décidé d'utiliser leur principal produit comme arme. Ils ont jeté environ deux tonnes de frites sur l'escalier devant l'entrée de l'Hôtel de Ville. 

D'après le journal flamand De Standaard, les fritiers ont tenté à deux reprises de trouver un accord avec les autorités de la ville, mais ces négociations se sont révélées infructueuses.

​Plusieurs nettoyeurs ont été envoyés devant la mairie pour enlever ces frites.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала