L'incroyable vidéo d'une piqûre de moustique en macro

© AP Photo / James Gathany/CDCThis photo provided by the Centers for Disease Control and Prevention (CDC ) shows a feeding female Anopheles stephensi mosquito
This photo provided by the Centers for Disease Control and Prevention (CDC ) shows a feeding female Anopheles stephensi mosquito - Sputnik Afrique
Un mystère de moins dans notre Univers: des chercheurs ont réussi à filmer en temps réel tous les détails sanglants d’une piqûre de moustique. Une vidéo à glacer le sang.

Bzz… L'été arrive et les premiers moustiques pointent le bout de leur trompe, bien décidés à s'offrir un festin sanglant.

Heureusement, impossible de voir à l'œil nu tous les détails de ce repas macabre, où chaque convive dispose de "couteaux suisses" bien affûtés…

Qu'à cela ne tienne, pour tous les curieux qui voudraient y assister "en temps réel", un groupe de chercheurs a réussi à tourner une vidéo digne du comte Dracula, dont le contenu, c'est le moins que l'on puisse dire, n'est pas destiné à un public trop sensible.

Notons au passage que seules les femelles piquent les hommes pour procurer de la nourriture à leur future progéniture.

Au cours de l'évolution, ces insectes ont su développer tout un dispositif d'aiguilles capables de percer simultanément notre peau à plusieurs endroits. La plupart des espèces de moustiques en possèdent six, dont deux sont munies de dents microscopiques et deux autres tiennent lieu d'une pince empêchant la micro-plaie de se cicatriser immédiatement.

En outre, la salive que le moustique injecte dans nos vaisseaux sanguins empêche le sang de coaguler tout en bloquant la réaction de notre système immunitaire. Il est à noter que la démangeaison, un effet secondaire de la piqûre de moustique, est aussi due à cette salive dense, éventuellement teintée de sang.

La piqûre de moustique peut parfois être meurtrière. A en croire les scientifiques, les moustiques ont tué plus d'humains que tout autre insecte ou animal par la transmission de maladies comme la dengue ou la malaria. Chaque année, ils tuent près de trois millions de personnes dans le monde.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала