Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un ancien combattant tchèque reçoit une médaille pour avoir protesté

© Photo capture d'écran / TwitterL’ancien combattant tchèque Martin Zapletal, qui a protesté contre un convoi de l’Otan avec son postérieur, a obtenu une médaille honorifique
L’ancien combattant tchèque Martin Zapletal, qui a protesté contre un convoi de l’Otan avec son postérieur, a obtenu une médaille honorifique - Sputnik France
S'abonner
L’ancien combattant tchèque Martin Zapletal, qui a protesté contre un convoi de l’Otan avec son postérieur, a obtenu une médaille honorifique. Il peut toutefois être condamné à trois ans de prison.

exercice militaire - Sputnik France
La France envoie pour la première fois son infanterie en Lituanie
Le 30 mai, l’officier de réserve des forces armées tchèques Martin Zapletal a protesté contre un convoi américain en République tchèque, en essayant de bloquer la route du matériel, passant par les rues de la ville de Viškovo.

Habillé en uniforme, M. Zapletal est sorti sur la route et a baissé son pantalon, après quoi il a été arrêté par la police locale.

Pour son geste controversé mais facilement identifiable, M. Zapletal a reçu la première médaille d'honneur du mouvement "Des officiers de réserve tchécoslovaques contre la guerre".

"L’acte que j'ai commis est fortement politique. Je crois que ce convoi, qui roulait sur notre territoire vers les pays baltes, est une provocation, et ces manœuvres (les exercices de l'Otan Saber Strike-2016 qui ont commencé le 1er juin dans les pays baltes, ndlr) sont une provocation contre la Russie, qui vise à créer un conflit", a indiqué M. Zapletal dans un entretien à Sputnik à propos de son geste.

"Bien sûr, il est facile de sortir sur la route devant une colonne militaire. C'est risqué en tout cas. On ne sait pas quels ordres ont été donnés à ces soldats", a-t-il ajouté.

les chars US - Sputnik France
Les Tchèques peu disposés à saluer les chars US sur leur territoire

D’après l’interlocuteur de Sputnik, initialement la police avait l’intention de se contenter d’une amende, mais ensuite "sur l’ordre des autorités supérieures", M. Zapletal a été accusé d’organisation d’émeute. La peine maximale pour ce chef d’inculpation est l’emprisonnement de trois ans.

Pour le moment, l'affaire est au stade de l’enquête, dans une semaine l’officier tchèque sera interrogé en présence de son avocat.

Cet acte n’est pas passé inaperçu, beaucoup d’Internautes ont soutenu Martin Zapletal.

"Des gens du Brésil, de la Serbie, de la Russie, des anciens combattants de l'Italie et de la France, et les gens ordinaires de la République tchèque m’ont écrit. Plusieurs ont exprimé leur soutien sur Internet et ont voulu m’ajouter sur Facebook et sur YouTube. Ce soutien est énorme et, bien sûr, il m'a beaucoup aidé", a conclu M. Zapletal.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала