De la vie sur cette planète de craie "croquée" par une naine blanche?

Dans la constellation du Lion, un corps céleste de craie extraordinaire a été "croqué" par une naine blanche et héberge potentiellement des traces d'organismes vivants.

Selon les astronomes intervenant lors de la réunion annuelle de l'Union américaine d'astronomie, les grandes quantités de carbone représentent un phénomène unique en son genre qui pourrait provenir du carbonate de calcium, soit de la craie. Ce qui veut dire qu'auparavant la vie pouvait exister sur cette planète.

"Nous croyons que sa source (la source du carbone, ndlr) pourrait être le carbonate de calcium, la craie. Il aurait pu facilement se retrouver dans le sous-sol de la planète et pénétrer, à la clé, l'atmosphère de la naine blanche. Son origine est encore à découvrir", a déclaré Carl Melis de l'Université de Californie à San Diego.

Une naine blanche - Sputnik Afrique
Découverte d’une naine blanche unique en son genre

La découverte a pris de court les paléontologues car la Terre et d'autres planètes rocheuses du système solaire contiennent beaucoup moins de carbone que le satellite de la naine blanche SDSS J1043+0855 surveillée par les astronomes américains. Concernant le carbonate de calcium sur Terre, il est le résultat de l'activité vitale des mollusques et des membranes de bactéries au fond des océans.

Les naines blanches "mâchent" et dévorent souvent les restes de planètes et de grands astéroïdes, ont révélé récemment les chercheurs. A regarder les soi-disant morsures sur la planète, l'équipe de M. Melis a découvert que l'ancienne étoile n'avait pas encore fini son "déjeuner" ayant seulement eu le temps de "croquer" légèrement la planète et de détruire ainsi les couches supérieures de sa lithosphère.

Un trou noir dévore une étoile - Sputnik Afrique
Quand un trou noir déjeune d'une étoile

La naine blanche est un objet céleste de forte densité, issu de l'évolution d'une étoile de masse modérée (de 8 à 10 masses solaires au maximum) et ayant une taille très petite comparativement à une étoile, conservant de plus une température de surface élevée pendant longtemps, d'où son nom. Dans un avenir plus que lointain, notre Soleil se transformera aussi en naine blanche.

M. Melis et ses collègues ont fait cette découverte, qui pourrait probablement changer le cours des recherches des traces de la vie au-delà du système solaire, en surveillant la naine blanche SDSS J1043+0855 dans la constellation du Lion à l'aide du télescope Keck à Hawaï et de l'observatoire orbitale Hubble.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала