Londres critique la France suite aux violences pendant l'Euro

La ministre britannique de l'Intérieur Theresa May estime que le gouvernement français et l'UEFA n'ont pas adopté les mesures requises en vue d'assurer la sécurité des spectateurs pendant le match de l'Euro entre l'Angleterre et la Russie.

Après le coup de sifflet final du match entre l'Angleterre et la Russie (1-1), précédé de jets de projectiles sur les supporters anglais,  des affrontements ont éclaté dans les travées du stade Vélodrome de Marseille. 

"Le gouvernement français et l'UEFA doivent se poser des questions afin d’expliquer comment les barrières de sécurité entre les supporters (des deux équipes) au Vélodrome ont été franchies", a déclaré M.May citée par le Daily Telegraph.

La ministre a tout de même reconnu que le comportement de certains fans anglais "n'avait pas de justification". 

Le Daily Telegraph rappelle à cet effet que six supporters britanniques ont écopé de peines de prison et de deux ans d'interdiction du territoire français à la suite des incidents à Marseille.

L'UEFA a ouvert une procédure disciplinaire à l'égard de la Fédération de football de Russie. Les faits reprochés par l'UEFA aux supporters russes sont des perturbations dans les tribunes, des comportements racistes et le déclenchement de feux d'artifice dans l'enceinte du stade. 

La Russie et l'Angleterre  sont menacées de disqualification de l'Euro en cas de nouveaux incidents. 


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала