Gazprom tient bon en Europe

© Sputnik . Mikhail Voskresensky / Aller dans la banque de photosGazprom
Gazprom - Sputnik Afrique
Au cours de cinq premiers mois de 2016, les exportations du gazier russe vers l'UE n'ont pas diminué. Loin de là.

Les débats houleux au sein du Parlement européen portant sur la nécessité de diminuer la dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie n'ont pas empêché Gazprom de poursuivre sa conquête du marché européen. En 2016, Gazprom est parvenu à maintenir et même accroître ses exportations de gaz, dépassant les producteurs de gaz naturel liquéfié (GNL). 

Wintershall - Sputnik Afrique
Gazprom se bat pour le marché gazier européen
De nombreux pays, à l'exception de la Lituanie, continuent de coopérer avec Gazprom. 

Sur le marché lituanien, les livraisons du gazier russe ont reculé de 33%, tandis que celles de GNL ont été multipliées par 3,3. 

Par contre, aux Pays-Bas, les importations de GNL ont baissé de 57% et les fournitures de Gazprom ont progressé de 103,8%. 

La même tendance en faveur du gaz russe se profile en Grèce. La France a augmenté ses importations depuis la Russie de 35%. 

Le GNL en provenance des Etats-Unis censé supplanter la Russie sur le marché européen s'est avéré non compétitif en raison de la situation sur le marché des hydrocarbures. 

Gazoduc - Sputnik Afrique
Hiver chaud: le prix du gaz en chute libre
Des experts trouvent que le prix bas du gaz russe est une des raisons expliquant le succès de Gazprom dans l'Union européenne. La baisse du taux de change de la monnaie nationale permet au groupe de réaliser des bénéfices non négligeables en roubles et, par conséquent, de se permettre le luxe de diminuer le prix. 

Selon Bloomberg, le gaz russe en Europe coûte 20% moins cher que le gaz de ses concurrents. 

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала