Armes à feu: 15 heures consécutives de débats au Sénat US

© AP Photo / David GoldmanAprès Orlando, l'Onu appelle Washington à renforcer le contrôle sur les armes
Après Orlando, l'Onu appelle Washington à renforcer le contrôle sur les armes - Sputnik Afrique
Le sénateur démocrate Chris Murphy a, pendant près de 15 heures, essayé de convaincre les membres du Sénat américain de la nécessité d'adopter un projet de loi visant à interdire la vente d'armes aux individus soupçonnés d'implication dans le terrorisme.

Le débat sur cette question a éclaté avec une vigueur renouvelée après la fusillade du club gay Pulse à Orlando (Floride), qui a coûté la vie à 49 personnes.

Armes à feu - Sputnik Afrique
Libre circulation des armes et radicalisme islamique, une "combinaison mortelle"
L'obstruction parlementaire, ou ce que les Américains appellent filibuster, a commencé mercredi après-midi. M.Murphy a pris la parole et a affirmé qu'il allait intervenir aussi longtemps que les démocrates et les républicains ne parviendront pas à se mettre d'accord sur le projet de loi.

Le sénateur a été rejoint par d'autres collègues démocrates qui ont parlé à tour de rôle du problème des ventes d'armes.

Théoriquement, un filibuster peut se poursuivre indéfiniment. Selon les règlements, le sénateur peut intervenir autant qu'il le désire et parler de ce qu'il veut. Il faut 60% des voix des personnes présentes pour pouvoir l'arrêter.

Ainsi, le débat a duré 14 heures et 50 minutes.

"Je suis fier d'annoncer qu'après 14 heures de débat nous allons voter pour fermer l'échappatoire pour les terroristes et pour fournir des contrôles supplémentaires lors de l'achat d'armes", a écrit Chris Murphy sur Twitter.

armes à feu - Sputnik Afrique
Les actions des entreprises d'armes US en hausse après la fusillade d'Orlando
Cependant, un jour plus tard après l'attaque d'Orlando, les sociétés américaines fabriquantes d'armes ont connu une vraie flambée d'actions.

La fusillade qui a éclaté dans la nuit du 11 au 12 juin dans le night-club gay Pulse d'Orlando, en Floride, a fait 49 morts et 53 blessés. La police a abattu le tireur, Omar Seddique Mateen, lors d'un échange de tirs au bout d'une confrontation de trois heures. Selon le FBI, M.Mateen a appelé le numéro d'urgence 911 avant la fusillade pour déclarer qu'il soutenait le groupe terroriste Etat islamique (Daech). L'Etat islamique a revendiqué le massacre. Néanmoins, les autorités américaines affirment n'avoir trouvé aucun lien direct entre l'organisation Etat islamique (Daech) et l'auteur de l'attaque.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала