"Le port correct du voile ne réglera pas les problèmes de l'Iran"

© AP Photo / Ebrahim NorooziVoile porté par musulmane
Voile porté par musulmane - Sputnik Afrique
La police des mœurs sévit en Iran: non seulement, les femmes qui ne respectent pas le code vestimentaire strict du pays sont arrêtées, mais les policiers les insultent et utilisent la force pour les remettre dans le droit chemin.

La police iranienne arrête des milliers des femmes, dont la plupart ne reconnaissent ou même ne comprennent pas leur culpabilité. Dans une interview à Sputnik, Zahra, docteur en sciences techniques et mère de deux enfants, décrit en détail la situation actuelle en Iran:

"Je suis satisfaite que les femmes doivent porter un voile selon la loi iranienne. Mais je serais encore plus satisfaite si c'était moi qui prenais la décision sur le moyen de porter le voile et quelle partie de la tête il doit couvrir. Mais la loi est la loi", juge-t-elle.

voile - Sputnik Afrique
Les internautes s’insurgent contre le port du voile en Iran
Néanmoins, selon elle, le port du voile n'aide pas à se sentir en sécurité: si un homme a de mauvaises intentions, aucun voile ne protégera la femme. On ne peut pas instiller de bonnes mœurs à de tels hommes, c'est un problème profond, déplore la femme de 30 ans.

Lors de ses voyages en dehors du pays, Zahra a décidé de renoncer au voile et aux tenues couvertes en faveur de vêtements confortables sans aucune peur ni gêne.

"Mais dans mon pays natal, les choses ne sont pas si faciles. Parfois, plus vous êtes couverte, plus le regard d'un passant est effronté, explicite et persistant", relève Zahra.

La police des mœurs iranienne l'a arrêtée à plusieurs reprises pour porte "incorrecte" du voile. Elle souligne que les policiers traitent très brutalement les Iraniennes, citant des cas où les policiers insultent ou même jettent les femmes à terre pour les remettre dans le droit chemin.

"Vous comprenez, le but n'est pas de battre une femme, mais de l'humilier. Quand j'ai été arrêtée pour la première fois, deux policiers m'ont prise sous les bras et m'ont emmené vers la voiture. On me traitait comme un voleur ou un assassin. Et vous connaissez la raison de cette interpellation? Mon pantalon de couleur crème et mon manteau noir qui auraient trop attiré l'attention", déclare la jeune femme, soulignant qu'elle ne renoncera jamais à son style vestimentaire.

Kim Kardashian - Sputnik Afrique
Kim Kardashian, la nouvelle diablesse chargée de dévoyer l'Iran
La sécurité de la société est menacée par le chômage, une économie faible et l'absence de culture et d'éducation chez certains, affirme Zahra.
Qu'est ce qui menace la sécurité en réalité, la violence contre les femmes ou celle du code vestimentaire? s'interroge-t-elle. "Le port correct du voile ne réglera pas les problèmes de la société iranienne", conclut Zahra.

Il faut se rappeler que les Iraniennes n'ont pas toujours été voilées. Le colonel Reza Khan, proclamé empereur de Perse en 1925, a interdit le port du voile pour les femmes, le hijab n'étant revenu qu'en 1979 avec la Révolution islamique. Mais au fil du temps, l'attitude des femmes envers le foulard islamique évolue et en signe de protestation, elles ont commencé à négliger cette obligation, ce qui a provoqué des arrestations et des amendes.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала