Téhéran confirme un accord de principe pour l'achat de 100 Boeings

© Sputnik . Alexandre Kriajev / Aller dans la banque de photosАэропорт "Толмачево" в Новосибирске
Аэропорт Толмачево в Новосибирске - Sputnik Afrique
Face à sa flotte aérienne civile vieillissante,l'Iran est prêt à acheter une centaine d'avions Boeing

Les autorités iraniennes ont officiellement confirmé s'être entendu avec le constructeur  américain Boeing sur l'achat de 100 avions pour renouveler sa flotte vieillissante, a annoncé le directeur de l'aviation civile iranienne, Ali Abedzadeh.

"Notre pays possède 250 avions dont 230 sont à remplacer", a indiqué le responsable avant de préciser que l'accord avait besoin du feu vert du gouvernement américain.

Selon le responsable iranien, Boeing a présenté sa demande officielle pour obtenir l'autorisation finale pour la vente des avions au Trésor américain. Après son obtention, l'accord définitif pourrait être officiellement signé.

Airbus A380. Archive photo - Sputnik Afrique
Téhéran annonce un accord d'achat d'avions Airbus

M.Abedzadeh  a également affirmé que le montant de 17 milliards de dollars (15 mds EUR) évoqué par certains médias n'était pas définitif et que les détails de l'accord seront déterminés après d'autres négociations.

Vendredi, il a été annoncé que deux membres du Parti des Républicains  avaient adressé à Boeing une lettre qui s'opposait au contrat, ce dernier étant, selon eux, susceptible de menacer la sécurité nationale des Etats-Unis.

L'Iran considère toujours les Etats-Unis comme son principal "ennemi" et le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a encore répété il y a quelques jours qu'il ne fallait pas leur faire "confiance" et qu'il n'y aurait pas d'autres négociations avec Washington en dehors de celles ayant abouti à l'accord nucléaire de juillet 2015 entre Téhéran et les grandes puissances du groupe 5+1 (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Allemagne).

"Les Etats-Unis ne cachent en aucune manière leur animosité (…) Certains croient qu'on peut s'entendre avec les Etats-Unis et régler nos problèmes, mais ils se font des illusions", a encore déclaré mardi le guide suprême.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала