Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un médecin ukrainien avoue avoir tué des combattants du Donbass

© Photo capture d'écran / YouTube, UKRLIFE.TVLe médecin anesthésiste-réanimateur Alexandre Tchernov, un médecin ukrainien avoue avoir tué des combattants du Donbass
Le médecin anesthésiste-réanimateur Alexandre Tchernov, un médecin ukrainien avoue avoir tué des combattants du Donbass - Sputnik France
S'abonner
Le médecin anesthésiste-réanimateur Alexandre Tchernov, qui a travaillé dans la ville de Ienakievo dans le Donbass, a déclaré qu’en fournissant les soins d'urgence aux combattants de la République populaire de Donetsk (DNR) il faisait tout pour causer le maximum de dommages aux patients.

Situation dans le Donbass - Sputnik France
Des journalistes russes visés par des tirs de l'armée ukrainienne
Dans un entretien à la chaîne en ligne Ukrlife.tv, le médecin anesthésiste-réanimateur Alexandre Tchernov a raconté l’histoire effrayante de ses "exploits" lors des combats dans l’est de l’Ukraine. La vidéo a été publiée sur YouTube.

Selon M. Tchernov, il n’a utilisé que des médicaments de réanimation standard.

"J’ai infligé le maximum de dégâts aux patients ennemis avec des médicaments. A première vue, cela ressemblait à une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral ou tout simplement quelque chose d'incompréhensible. Seule une expertise scrupuleuse et coûteuse peut découvrir la vraie raison de la mort d’une personne", a déclaré le médecin-tueur.

Le réanimateur ukrainien a ajouté qu’il avait envoyé toutes les données personnelles et les diagnostics des patients au Service de sécurité ukrainien (SBU) par courriels et via Skype.

"Beaucoup de mes collègues, malheureusement, croient que les médecins sont hors de la politique. Mais je ne cesse d’assurer tout le monde que le serment d'Hippocrate ne doit pas servir de prétexte pour aider l'ennemi", a raconté Alexandre Tchernov.

M. Tchernov a souligné qu’après avoir quitté la DNR il a continué à pratiquer la médecine dans les territoires sous le contrôle de Kiev.


Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала