Des Chinois achètent des chiens pour leur éviter de finir dans une assiette

CC0 / Pixabay / Des Chinois achètent des chiens pour leur éviter de finir dans une assiette
Des Chinois achètent des chiens pour leur éviter de finir dans une assiette - Sputnik Afrique
Très critiqué, le festival de la viande de chien de Yulin se prépare en Chine: tandis que les défenseurs des animaux achètent des chiens pour les sauver, leur prix s'envole jusqu'à 125 euros.

Le festival annuel de la viande de chien est organisé dans la ville chinoise de Yulin entre les 21 et 30 juin. Presque 10.000 chiens sont tués au cours de l'événement. Selon les croyances locales, il faut manger de la viande de chien le jour du solstice d'été pour renforcer sa santé.

Les défenseurs et amis des animaux ont demandé à plusieurs reprises aux autorités locales d'interdire ce festival.  

Du Yufeng, activiste du centre de protection des animaux de Boai (province de Sichuan), a raconté au Global Times que les vendeurs de viande de chien étaient prêts à "céder" un chien pour 900 yuans (123 euros).

"Nous croyons qu'acheter des chiens est une fausse bonne idée: seuls les vendeurs qui augmentent leur prix en vont profiter. La police leur demande aussi de ne pas nous vendre des chiens parce que selon eux, nous avons une mauvaise influence", a déclaré l'activiste qui a malgré tout acheté 10 chiens.

Une autre amoureuse des chiens Lian Jie a affirmé que la police avait traité les activistes de manière barbare. "Ils voulaient nous expulser du marché", a-t-elle déclaré. Elle a acheté mardi 10 chiens, mais a dit qu'elle n'avait aucune idée de ce qu'elle en ferait par la suite.

Les acteurs d'Hollywood condamnent le festival de la viande de chiens - Sputnik Afrique
Des Chinois mangent des chiens, Hollywood pleure... et se lève contre cette cruauté
Les organisateurs du festival de Yulin cherchent à démontrer qu'ils font perdurer d'ancestrales traditions chinoises. Cependant, de nombreux chiens ont été empoisonnés au cyanure et, après avoir consommé la viande, des clients se sont trouvés entre la vie et la mort.

En 2011, la ville chinoise de Jinhua (province du Zhejiang) a renoncé à l'organisation du festival. Selon le quotidien South China Morning Post, les restaurants de la ville de Yulin se sont vu interdire d'organiser le festival dans les rues.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала