Des scientifiques modélisent la plus grande menace pour les avions

Un groupe des scientifiques de Shanghai a démontré de quoi dépend la vitesse du givrage d'un avion en vol, phénomène qui peut nuire aux caractéristiques aérodynamiques et causer un crash.

Le givrage anormal des avions en vol se produit en raison de gouttelettes d'eau surrefroidies dont le diamètre peut atteindre 1 millimètre. Le givrage peut nuire aux caractéristiques aérodynamiques d'un avion et causer des accidents.

En 2014,  la Federal Aviation Administration américaine (FAA) a introduit de nouvelles normes du vol qui permettent de réduire la menace posée par la pluie gelée. Néanmoins, on ignorait jusqu'à présent ce qui se passe précisément quand l'empennage et les ailes sont gelés.

e-Go - Sputnik Afrique
L'avion personnel e-Go ou le futur des vols ultra-légers
Les chercheurs ont réalisé des essais  en soufflerie en utilisant un générateur des gouttes gelées et un modèle d'avion d'aluminium. Afin d'étudier le lien entre la taille des gouttes et la thermodynamique du processus de givrage, les scientifiques ont utilisé un système de visualisation rapide.

Les ingénieurs ont réussi à reproduire les conditions météorologiques habituelles, la vitesse de l'avion et la température des gouttes dont la taille variait entre 400 et 1300 micromètres (1 micromètre = 0,001 millimètre).

Selon les résultats de l'étude publiés dans la revue Physics of Fluids, c'est la taille des gouttes qui influence la rapidité de formation d'une couche de glace sur la carcasse de l'avion. En outre, les scientifiques ont confirmé que les normes adoptées par la FAA pour les moteurs, générateurs d'énergie et systèmes de contrôle augmentent effectivement la sécurité des vols. 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала