Fusillade en Floride: Omar Mateen aurait été atteint du VIH

© REUTERS / Adrees LatifMänner umarmen sich nach der Schießerei in Orlando
Männer umarmen sich nach der Schießerei in Orlando - Sputnik Afrique
L'Américain d'origine afghane Omar Mateen, qui a massacré 49 personnes au Pulse, un night-club gay d'Orlando, voulait se venger, assure son ex-amant supposé.

L'auteur de la fusillade d'Orlando était séropositif et c'est la vengeance qui l'a poussé à commettre ce crime, révèle Miguel, un homme qui prétend être l'ex-petit-ami d'Omar Mateen.

"Je veux dévoiler la vérité, car il n'avait pas le terrorisme pour objectif. A mon avis, il l'a fait par vengeance", a-t-il indiqué, cité par l'édition Orlando Sentinel.

Edimbourg exprime le respect et la solidarité pour les victimes du massacre d'Orlando - Sputnik Afrique
Le tireur d'Orlando aurait mentionné de nouvelles cibles d'attentats
Selon ses dires, Mateen a appris qu'il était infecté par le VIH et se trouvait dans un état terrible. Il dit en outre que Mateen était très attiré par les Latino-Américains, mais en même temps il se sentait rejeté: il ne pouvait pas se défaire de l'impression que les hommes se servaient de lui, ce qui n'est pas resté sans effet. Lors d'une discussion, il aurait avoué à Miguel qu'il "leur fera payer ce qu'ils ont fait avec lui".

Le FBI a confirmé avoir interrogé Miguel, rapporte la chaîne Univision.

Le tireur d'Orlando Omar Mateen - Sputnik Afrique
Massacre d'Orlando: le tireur était un habitué du night-club gay
La fusillade qui a éclaté dans la nuit du 11 au 12 juin dans le night-club gay Pulse d'Orlando, en Floride, a fait 49 morts et 53 blessés. La police a abattu le tireur, Omar Seddique Mateen, lors d'un échange de tirs au bout d'une confrontation de trois heures. Selon le FBI, M.Mateen a appelé le numéro d'urgence 911 avant la fusillade pour déclarer qu'il soutenait le groupe terroriste Etat islamique (Daech). L'Etat islamique a revendiqué le massacre. Néanmoins, les autorités américaines affirment n'avoir trouvé aucun lien direct entre l'organisation Etat islamique (Daech) et l'auteur de l'attaque.

Il s'est plus tard avéré qu'Omar Mateen était un habitué du Pulse.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала