Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Brexit : 11 réactions insolites à travers le monde!

© Sputnik . Alex Maknoton / Aller dans la banque de photosBrexit
Brexit - Sputnik France
S'abonner
C’est un événement historique, qu’on le considère comme bon ou mauvais, heureux ou tragique… La Grande-Bretagne a décidé qu’elle sortirait de l’Union européenne. Et tout le monde en parle!

Voici donc un petit tour d'horizon en 11 étapes des réactions insolites au sujet du Brexit

Et parce que l'autre thème du moment, plus léger, c'est l'Euro de football, considérons ce petit jeu de mots made in England: un internaute compare les deux "Johnson" qui menacent le pays: l'attaquant islandais "Gudjohnsen" et l'ancien maire de Londres "Bad Johnson".

​Depuis le Royaume-Uni, l'Écossaise J.K. Rowling, fierté nationale, à l'origine du célébrissime Harry Potter, réclame de la magie pour se consoler… Elle le dit, "Je ne crois pas avoir jamais autant eu besoin de magie."

Et de l’autre côté de l’Atlantique, ils sont plusieurs à avoir réagi:

Le candidat à la présidentielle Donald Trump annonce sobrement sur sa page Facebook le sujet sur lequel il compte se prononcer: "Commentaire au sujet du referendum britannique sur l’Union européenne", sans expliquer pourquoi il lui semble évident de le faire… Et le milliardaire aux cheveux d’or trouve le moyen de faire le parallèle entre l’événement européen et les élections à venir dans son pays: "Quand viendra novembre, les Américains auront l’occasion de redéclarer leur indépendance."

États-Unis toujours, et peut être encore plus abscons, la comédienne Lyndsay Lohan s’est sentie investie de la mission de tweeter sur le sujet

​Quant à Michael McFaul, ancien ambassadeur des États-Unis à Moscou, il se dit choqué du résultat, et annonce que dans l'histoire ce serait Vladimir Poutine qui gagne…

​Et l'ancien ambassadeur n'est pas le seul à lier le vote britannique à la Russie… Le président ukrainien Porochenko, termine son commentaire au sujet du Brexit par "Je compte sur la prolongation des sanctions contre la Russie en tant qu'État agresseur"…

​En poursuivant notre tour du monde des réactions au Brexit du côté de la Croatie, c'est le commentaire de l'ancienne Première ministre Vesna Pusic qui attire notre attention: pour elle, on assiste à "l'inverse de la chute du mur de Berlin."

​Et chez leur voisin serbe, le leader du parti libéral-démocrate semble tirer une leçon de grandeur d'une décision qu'il n'approuve pas… En réaction à l'événement Brexit, Ceda Jovanovic tweete: "Le Brexit nous a aidés à comprendre la grandeur de l'UE. Et les ordures qui sont en train de célébrer le Brexit ici sont la meilleure preuve qu'une Serbie européenne doit être créée."

​Sans transition, en Espagne, on envisage déjà le nouveau partage du gâteau Gibraltar… plus exactement le planter du drapeau espagnol sur "le rocher", qui, à en croire le ministre espagnol des Affaires étrangères serait "plus proche que jamais"…

​.

​Une internaute, largement retweetée, se pose la question du confort culinaire des Britanniques, une fois sortis de l'Europe:

Et enfin, toujours dans la catégorie pragmatique, pauvres touristes… Ceux d'entre eux qui auraient souhaité séjourner au Blue Lagoon Resort ne le pourront plus, la direction les en informait par le biais du message suivant: "Chers hôtes, nous souhaitons vous informer de notre incapacité à échanger des livres britanniques ou écossaises pour l'instant, étant donné que nous ne possédons pas de taux de change officiel de la Banque Centrale."

​.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала