Brexit: l’Ecosse brandit la menace d’un véto

© AP Photo / Pablo Martinez MonsivaisNicola Sturgeon
Nicola Sturgeon - Sputnik Afrique
La première ministre écossaise Nicola Sturgeon juge probable que l’Ecosse opposera son véto aux résultats du référendum sur le Brexit.

Soldats polonais - Sputnik Afrique
Après le Brexit, l'idée d'une armée européenne refait surface
Dans une interview accordée à la chaîne BBC, Mme Sturgeon a appelé sans équivoque le parlement écossais à voter contre le Brexit.

Et de souligner: "L'Ecosse a voté pour rester dans l'UE".

Après le choix du Brexit, plus de la moitié des Ecossais sont favorables à un nouveau référendum d'indépendance, selon deux sondages qui viennent conforter la volonté de leur première ministre Nicola Sturgeon d'ouvrir des négociations directes avec l'Union européenne.

"Le Royaume-Uni pour lequel l'Ecosse a voté pour rester en 2014 n'existe plus", a martelé Mme Sturgeon, citée par l'АFР, dans une intervention télévisée dimanche matin, deux jours après le choc du non britannique à l'Europe par référendum.

A contre-courant, ses compatriotes écossais ont voté en grande majorité (62%) pour le maintien dans l'UE. Tout comme d'ailleurs les Irlandais du Nord.

Selon un sondage réalisé pour le Sunday Times vendredi et samedi, 52% des Ecossais veulent désormais que leur pays se sépare du reste du Royaume-Uni, et que l'Ecosse reste membre de l'Union européenne. Un autre sondage, réalisé vendredi auprès de 1.600 personnes par ScotPulse, arrive même à 59% d'indépendantistes, contre 32% qui veulent rester rattachés au Royaume-Uni et le reste d'indécis.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала