Une employée d’une base US d’Okinawa interpellée au volant en état d'ébriété

© AFP 2022 TORU YAMANAKAProtestations contre les bases militaires US à Okinawa
Protestations contre les bases militaires US à Okinawa - Sputnik Afrique
En raison d'une récurrence d'incidents, dont des accidents sous l'emprise de l'alcool, la population nippone supporte de moins en moins la présence à Okinawa de plus de la moitié des 47.000 soldats des Etats-Unis stationnés au Japon.

La police d'Okinawa a interpellé une employée d'une base militaire des Etats-Unis pour conduite en état d'ivresse ayant entraîné un accident, rapporte dimanche la chaîne de télévision japonaise NHK.  

Par la faute de l'Américaine, sa voiture est entrée en collision frontale avec   un autre véhicule, dont le conducteur a été hospitalisé. La police a décelé un taux d'alcoolémie supérieur à la norme en procédant à un alcootest. 

Le gouverneur d'Okinawa Takeshi Onaga entouré de journalistes. 7 août 2015 - Sputnik Afrique
Le gouverneur d'Okinawa défie Tokyo et Washington

Ce n'est pas le premier incident du genre. Quoi qu'il en soit, souhaitant renforcer la discipline et assurer un meilleur encadrement de ses effectifs, l'US Navy a privé d'alcool ses marins stationnés au Japon à la suite de nombreux cas de conduite en état d'ébriété dans l'île d'Okinawa. Par ailleurs, une sorte de "couvre-feu" y a été introduit à partir de minuit.

Les Japonais sont "scandalisés" par le comportement des marins et des employés des bases américaines et manifestent régulièrement en masse contre la lourde présence militaire des Etats-Unis qui fait de l'archipel nippon une "colonie militaire US". 

Protestations contre la base US à Okinawa - Sputnik Afrique
Okinawa refuse d'accueillir une nouvelle base US

Le mois dernier, un ancien Marine américain avait été interpellé par la police d'Okinawa. Kenneth Franklin Shinzato, employé sur la base américaine de Kadena, est soupçonné d'avoir déposé au bord d'une route le corps sans vie d'une Japonaise de 20 ans, Rina Shimabukuro, disparue depuis fin avril et qui aurait été violée. 

Indignés, les Japonais sont persuadés que tant qu'il y aura des bases militaires américaines dans leur pays, ce genre d'incident se reproduira.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала