La ministre allemande de la Défense entend visiter une base en Turquie

© AFP 2022 DPA/ Maurizio GambariniLa ministre allemande de la Défense Ursula von der Leyen
La ministre allemande de la Défense Ursula von der Leyen - Sputnik Afrique
Malgré le refroidissement des relations entre Ankara et Berlin suite à l'adoption par le Bundestag d'une résolution qualifiant de génocide le massacre des Arméniens sous l’Empire ottoman, la ministre allemande de la Défense Ursula von der Leyen maintient sa visite sur la base d'Incirlik.

La ministre allemande de la Défense Ursula von der Leyen a annoncé dimanche dans une interview accordée aux médias nationaux son intention de se rendre sous peu en Turquie et d'y visiter la base d'Incirlik. 

"Il est tout à fait naturel que la direction du ministère visite les soldats allemands sur le terrain. Ainsi, dans les jours qui viennent, j'entends me rendre à Incirlik pour me faire une idée de la situation sur place et m'entretenir avec nos militaires", a déclaré Mme von der Leyen. 

Tornado contre Daech - Sputnik Afrique
Tornado contre Daech

Et d'ajouter qu'elle se proposait en outre de profiter de cette occasion pour expliquer aux dirigeants turcs les raisons du fonctionnement de la Bundeswehr sous contrôle parlementaire. 

"Il s'agit de ces mêmes députés qui avaient voté autrefois pour la mission Patriot de la Bundeswehr, destinée à protéger la Turquie contre des missiles syriens", a rappelé la ministre. 

Depuis janvier 2016, l’Allemagne a envoyé 250 soldats et plusieurs avions de reconnaissance Tornado sur la base aérienne d'Incirlik au sud de la Turquie, à partir de laquelle elle conduit ses opérations contre le groupe djihadiste Etat islamique (Daech) en Syrie. Les Tornado survolent la Syrie pratiquement tous les jours. Le mandat de la Bundeswehr dans l'opération syrienne expire le 31 décembre prochain et ne prévoit pas de participation des militaires allemands à des opérations au sol. 

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Cavusoglu, a déclaré en amont que la visite des députés allemands dans la base était "inappropriée", mais que celle de délégations militaires et techniques était autorisée. Néanmoins, un porte-parole du ministère allemand de la Défense rappelle que la Turquie avait auparavant empêché un haut fonctionnaire de la défense allemand de se rendre sur la base d'Incirlik.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала