L'UE attend que Londres clarifie sa vision sur la sortie de l'UE

© REUTERS / Fabrizio BenschL'UE attend que Londres clarifie sa vision sur la sortie de l'UE
L'UE attend que Londres clarifie sa vision sur la sortie de l'UE - Sputnik Afrique
Tant que L'Union européenne attend des explications, le Royaume-Uni attend pour sa part que la nature de ses relations ultérieures avec l'UE soit déterminée.

Le Brexit - Sputnik Afrique
Londres veut clarifier ses rapports avec l'UE avant de la quitter
L'Union européenne attend que le Royaume-Uni définisse clairement sa vision sur sa sortie de l'UE, a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel lors d'un point de presse à l'issue de la session du Conseil européen à Bruxelles.

"Nous pouvons mener des négociations bilatérales, mais […] nous nous attendons à ce que les représentants du Royaume-Uni nous disent clairement quelle vision ils ont sur la sortie de l'UE", a-t-elle indiqué.

Fait curieux, le Royaume-Uni, de son côté, semble également être en train d'attendre… En tous cas, il y a deux jours, le ministre des Finances du Royaume-Uni George Osborne a déclaré que son pays n'entamerait les procédures de sa sortie de l'Union européenne qu'après avoir déterminé la nature de ses relations ultérieures avec l'UE. Or, les autorités britanniques semblent perplexes vis-à-vis de la situation actuelle, ce qui fait que chacun attend que l'autre prenne l'initiative…

Brexit - Sputnik Afrique
Brexit: la pétition pour un nouveau référendum dépasse 4 millions de signatures
Merkel a souligné que l'ensemble des responsables européens étaient d'accord pour dire qu'il n'y aurait pas de négociation avec le Royaume-Uni tant que Londres n'activerait pas l'article 50 du traité européen de Lisbonne qui ouvrira les négociations sur le départ du pays de l'Union.

La chancelière allemande a souligné que cette activation ne devait pas traîner. 

Angela Merkel a également déclaré qu'elle ne voyait pas de possibilité pour que le Royaume-Uni revienne sur sa décision de quitter l'Union européenne.

"Je veux dire très clairement ce soir que je ne vois aucune manière d'inverser cela", a répondu Mme Merkel, interrogée sur la possibilité d'un retour en arrière en Grande-Bretagne.

"Nous devons tous regarder la réalité de cette situation. L'heure n'est pas à prendre nos désirs pour des réalités", a-t-elle ajouté, relevant qu'il n'y avait pas lieu d'être en colère contre la majorité qui s'est prononcée jeudi dernier en faveur d'un Brexit, mais qu'il fallait faire face et gérer la situation.


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала