Royaume-Uni: une nouvelle Margaret Thatcher au poste du premier ministre?

© AFP 2022 LEON NEAL La secrétaire d'État britannique à l'Intérieur Theresa Mary May
La secrétaire d'État britannique à l'Intérieur Theresa Mary May - Sputnik Afrique
La secrétaire d'État britannique à l'Intérieur Theresa Mary May jouit d'une grande popularité au sein du Parti conservateur et pourrait accéder au poste de premier ministre.

Le premier ministre britannique Cameron - Sputnik Afrique
Le premier ministre britannique Cameron annonce sa démission
La secrétaire d'État britannique à l'Intérieur Theresa Mary May, devenue candidate au poste de présidente du Parti conservateur et par conséquent de premier ministre du Royaume-Uni, a toutes les chances de devenir une deuxième Margaret Thatcher. 

Avant même la présentation officielle de sa candidature, Theresa Mary May était considérée non seulement comme la favorite du vote interne de son  parti, mais également comme l'un des principaux candidats au poste de chef du gouvernement britannique. Selon le dernier sondage effectué par la compagnie Yougov, 31% de ses collaborateurs au sein du parti se prononcent en sa faveur, tandis que son principal rival, l'ex-maire de Londres Boris Johnson, est appuyé par 24% de ses collègues.     

David Cameron - Sputnik Afrique
Que va faire Cameron après sa démission?
La victoire à l'issue du vote interne prévu le 9 septembre prochain pourrait devenir un beau cadeau pour Mme May, qui fêtera son 60e anniversaire le 1er octobre.        

Élue députée de la nouvelle circonscription de Maidenhead à l'issue des élections législatives de 1997, Theresa Mary May siège au sein du Conseil privé depuis 2002, tout en participant aux cabinets fantômes successivement dirigés par William Hague, Iain Duncan Smith, Michael Howard et David Cameron.

Après la victoire relative des conservateurs aux élections législatives de 2010, Theresa May a été  nommée secrétaire d'État à l'Intérieur dans le gouvernement de coalition dirigé par David Cameron. Deuxième femme, après la travailliste Jacqui Smith, à être nommée à ce poste stratégique, elle a détenu également le portefeuille de ministre des Femmes et des Égalités, qu'elle a perdu toutefois à l'occasion du remaniement ministériel de 2012.


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала