Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Enfants pauvres: cette vidéo choquante qui prouve qu'ils sont invisibles

S'abonner
Anano, une courageuse fillette de six ans, teste les réactions des passants sur des enfants pauvres pour l’Unicef. L'idée est de laisser une enfant seule dans la rue et de la filmer. Tantôt elle est bien habillée, tantôt elle est "sale" et porte des vêtements usés. Vous allez pleurer en découvrant les réactions dans cette vidéo.

Anano, petite actrice de six ans, est laissée toute seule dans la rue pour filmer la réaction des passants. Dans le cadre d'une campagne vidéo #FightUnfair, l’Unicef dénonce l’injustice et l’indifférence dont sont victimes les enfants selon leur apparence.

Habillée proprement, tout le monde s'arrête et veut prêter assistance à Anano. Mal habillée et crasseuse, ils l'ignorent comme si elle était invisible. Dans le meilleur des cas, ils vont jusqu'à la repousser.

Danemark: Regroupement familial pour les 3 femmes et 20 enfants d'un migrant - Sputnik France
Danemark: "Regroupement familial" pour les 3 femmes et 20 enfants d'un migrant

L’expérience également menée dans un café montre le même type de réactions, sauf peut-être avec plus de mépris. Mais bien sûr, une enfant pauvre couperait l'appétit!

Quand Anano est bien habillée, elle suscite l'envie de la caresser, de parler avec elle, elle attire les compliments et les sourires, alors que les regards se détournent d’Anano quand elle porte des vêtements usés et un maquillage faisant croire que son visage est sale. Sur la vidéo, une femme dégoutée agrippe son sac alors qu’un vieux monsieur demande à l'enfant de partir.

Des refugiés syriens au Liban - Sputnik France
Un petit refugié syrien: "Je ne veux pas travailler, je veux aller à l'école"

Choquée par la réaction des adultes, Anano quitte le café en larmes, incapable de continuer l'expérience. La vidéo se termine par la réaction de la brave fillette:

"C’est juste à cause des traces sur mon visage et de mes vêtements sales. Cela me rend triste. Ils m’ont dit de partir".


Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала