Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le premier ministre irakien ordonne l'exécution de tous les terroristes

© REUTERS / Alaa Al-MarjaniIraq's Prime Minister Haider al-Abadi (front 2nd L) walks during his visit to an Iraqi army base in Camp Tariq near Falluja, Iraq, June 1, 2016.
Iraq's Prime Minister Haider al-Abadi (front 2nd L) walks during his visit to an Iraqi army base in Camp Tariq near Falluja, Iraq, June 1, 2016. - Sputnik France
S'abonner
Le premier ministre irakien Haïder al-Abadi a ordonné au ministère de la Justice de mettre à exécution les sentences de mort à l'encontre de toutes les personnes condamnées dans le pays pour activité terroriste.

Cette décision intervient juste après le double-attentat de Bagdad qui a fait 213 morts, rapporte la chaîne irakienne Alsumari, citant une source gouvernementale. 

Selon la source, le premier ministre aurait ainsi décidé de venger les auteurs des attentats qui ont été perpétrés dimanche matin. 

La décision a été prise sur fond de protestations contre le gouvernement. Auparavant, le cortège du premier ministre avait été chahuté par des habitants de la capitale irakienne en colère. 

Bagdad - Sputnik France
Attentats du 3 juillet à Bagdad: le bilan s'alourdit à 213 morts

Les citoyens sont mécontents de la politique du gouvernement qui n'est pas capable de mettre en place des mesures de sécurité efficaces à Bagdad, en dépit de l'aide de la coalition internationale dirigée par les États-Unis, qui entraîne les forces irakiennes dans le cadre de la lutte contre les djihadistes. 

Les Irakiens critiquent le fait qu'ils sont victimes d'attaques terroristes alors que les ministres et les députés sont en sécurité. 

François Hollande - Sputnik France
Hollande: les attentats de l'El à Bagdad sont "l'oeuvre de criminels abjects"

Dans un communiqué diffusé par SITE, le Centre américain de surveillance des sites djihadistes, l'Etat islamique (EI, Daech) a affirmé qu'un kamikaze irakien avait fait exploser une voiture piégée près d'un rassemblement de chiites, considérés comme hérétiques par Daech. 

Cette attaque survient une semaine après la perte par l'EI de son fief de Falloujah, à 50 km à l'ouest de Bagdad, tombé le 26 juin aux mains des troupes progouvernementales soutenues par la coalition internationale après une offensive de plusieurs semaines. 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала