Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Lutte antiterroriste en France: encore des progrès à faire?

© REUTERS / Philippe WojazerLes soldats français dans les rues de Paris
Les soldats français dans les rues de Paris - Sputnik France
S'abonner
Lorsque la Commission d’enquête parlementaire a présenté, le 5 juillet dernier, son rapport avec des propositions pour bâtir un nouveau système de lutte antiterroriste en France, le sujet concerné a ressurgit dans l’espace médiatique. Peut-on parler de vrais progrès en ce domaine?

Les failles du renseignement français et européen sont pointées de manière claire et frappante. A noter que si aujourd'hui, on reproche beaucoup aux services en France, il faut rappeler que certaines fonctions nécessaires étaient déjà détenues par l'Unité de coordination de la lutte antiterroriste (UCLAT) créée en 1984 par arrêté du ministère français de l'Intérieur.

l’état d’urgence - Sputnik France
Etat d'urgence: gros moyens pour des effets limités
Depuis les attentats violents qui ont frappé la capitale française en janvier et ensuite en novembre 2015, beaucoup de mesures ont été prises pour réaliser des progrès dans le domaine de la lutte antiterroriste.

Le 7 janvier 2015, le jour même de l'attentat contre Charlie Hebdo, la sécurité était renforcée sur le territoire du pays et le niveau "alerte attentat" du plan Vigipirate était activé dans plusieurs régions. Quelques jours plus tard, une mission de protection associée à ce plan était confiée à des militaires: l'opération Sentinelle. Quelque 10.000 soldats pour assurer la sécurité des transports, gares, aéroports ou lieux de culte ont été mobilisés.

Drapeau de l'UE - Sputnik France
Paris, Berlin et Rome veulent une "nouvelle impulsion" pour l'UE
Le 26 janvier 2015, la "Commission d'enquête relative aux moyens mis en œuvre par l'État pour lutter contre le terrorisme depuis le 7 janvier 2015" (Président George Fenech, LR, rapporteur Sébastien Pietrasanta, PS) a été mise en place. Son rapport a été présenté le 5 juillet dernier.

Après les attentats terribles du 13 novembre 2015, à Paris et à Saint-Denis, l'état d'urgence a été promulgué. Il a été reconduit à plusieurs reprises et devrait prendre fin le 26 juillet prochain. Des mesures particulières ont été mises en place: "Régime d'exception" donnant au préfet le pouvoir d'interdire la circulation des personnes ou des véhicules, d'établir des couvre-feux, de prononcer des interdictions de séjour ou des assignations à résidence envers des personnes dangereuses. Cette décision a également permis de perquisitionner de jour comme de nuit.

Manuel Valls - Sputnik France
Pour Valls, il faudra une génération pour vaincre le terrorisme
Le 16 novembre 2015, le président français François Hollande a décidé de réunir le parlement en Congrès à Versailles. Le président a présenté son plan de lutte antiterroriste. Il s'agissait de la préparation de la révision constitutionnelle, de la création d'emplois supplémentaires dans la police et la gendarmerie et de la création d'une garde nationale. Le dirigeant français a également annoncé une coalition contre le groupe terroriste Daech.

Des mois plus tard, les mesures de lutte antiterroriste continuent à être exercées en France. La sécurité lors de l'Euro 2016 en est un examen sérieux et important. De manière générale, des progrès sont encore à faire dans le domaine pour régler la situation dans le pays.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала