Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Quand Manuel Valls confie son portable aux services secrets israéliens

S'abonner
Lors d'une visite en Israël fin mai, Manuel Valls a laissé son portable aux mains des services secrets de l'Etat hébreu, qui en auraient profité pour le mettre sur écoute. Israël dément, affirmant qu'il n'espionne pas ses alliés, mais les précédents sont nombreux dans le monde.

On n'est pas prêt d'oublier les scandales des écoutes du téléphone portable d'Angela Merkel, mais aussi de Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande par l'Agence nationale de la sécurité (NSA) américaine ainsi que les services allemands espionnant Laurent Fabius. Mais Manuel Valls va plus loin dans l'insouciance: il a carrément laissé son portable entre les mains des services de renseignement israéliens.

Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu - Sputnik France
Netanyahu rejette l'initiative de paix française
Lors d'un voyage en Israël fin mai, le premier ministre a rencontré Benjamin Netanyahu en vue de relancer le processus de paix avec la Palestine. Sauf qu'avant de s'entretenir avec son homologue israélien, Manuel Valls et son entourage ont dû se délester de leurs téléphones portables auprès des services secrets de l'Etat hébreu. Est-ce grave? D'autant plus qu'"un allié n'espionne jamais ses amis", voudraient se persuader les services du premier ministre, tout en essayant de rassurer le public face aux soupçons de manipulation.

Sputnik a interrogé deux experts français qui partagent leurs opinions sur cette situation délicate.

"L'affaire Snowden nous a montré que nos amis ou nos partenaires économiques nous écoutaient. La confiance n'exclut pas le contrôle puisque nos alliés économiques ou nos partenaires comme les Etats-Unis sont eux-mêmes amenés à nous écouter", a indiqué François Jeanne-Beylot, professeur à l'Ecole de guerre économique.

De retour en France, le téléphone a été confié aux agents de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) pour des investigations poussées. Aucune information n'a filtré depuis lors.

"La question qui peut se poser: est-ce que ce sont les Français qui ont été piégés par les Israéliens ou les Français qui ont piégé les Israéliens? Je ne suis pas sûr du tout que les téléphones qui leur (les services israéliens, ndlr) ont été confiés avaient des secrets pertinents voire inversement. Ils ont perdu du temps", a fait remarquer Alain Rodier, expert du renseignement, directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement.

La visite officielle de M.Valls devait renouer des liens quelque peu distendus entre les deux pays suite à la ratification par la France d'une résolution de l'Unesco intitulée "Palestine occupée", qui avait provoqué la colère de Tel-Aviv.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала