Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un suspect de la tuerie de Dallas affirme avoir posé des bombes

S'abonner
Une fusillade a éclaté tôt vendredi entre la police et un suspect. Ce dernier a affirmé qu'il avait posé des bombes "partout".

Des tireurs isolés ont semé la panique à Dallas, tuant jeudi cinq policiers pendant un rassemblement dans cette ville du sud des Etats-Unis pour dénoncer la mort cette semaine de deux hommes noirs sous les balles des forces de l'ordre.

Au moins deux suspects ont été placés en garde à vue, a indiqué la police de cette ville du Texas, ajoutant que des démineurs étaient en train d'intervenir après la découverte d'un paquet piégé.

​Une autre fusillade a éclaté tôt vendredi entre la police et un autre suspect. Ce dernier a affirmé qu'il avait posé des bombes "partout", a indiqué le chef de la police de Dallas, David Brown.

"Le suspect avec lequel nous sommes en train de négocier et qui a échangé des tirs avec nous au cours des 45 dernières minutes a dit à nos négociateurs (…) qu'il y a des bombes partout" dans le centre-ville, a déclaré le chef de la police de Dallas, David Brown.

Outre les quatre policiers tués, sept agents et un civil ont été blessés, selon les autorités.

Le rassemblement à Dallas faisait partie de plusieurs manifestations organisée à travers les Etats-Unis pour protester contre la mort de deux hommes noirs abattus par la police cette semaine, l'un en Louisiane (sud), l'autre dans le Minnesota (nord).

Dallas - Sputnik France
Cinq policiers tués lors d'une manifestation contre la violence policière à Dallas
Leur mort a de nouveau plongé les Etats-Unis face au démon du racisme, le président Barack Obama dénonçant jeudi un "grave problème" rongeant l'Amérique.

Des équipes du SWAT, la force d'intervention d'élite de la police, ont été déployées en nombre après que les coups de feu ont éclaté vers 02H00 GMT, selon des chaînes de télévision locales.

L'un des deux suspects en garde à vue s'est rendu aux autorités, a indiqué la police, ajoutant que l'autre avait échangé des tirs avec le SWAT, indique l"AFP.

Les autorités de l'aviation civile américaine ont décidé de restreindre les vols au-dessus de Dallas, n'autorisant que les vols de secours.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала