Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Des écoliers estoniens sourds obligés de décrire le rôle de la musique dans leur vie

© Sputnik . Eugeny Epanchintzev / Aller dans la banque de photosИтоговое сочинение в российских школах. Image d'illustration
Итоговое сочинение в российских школах.  Image d'illustration - Sputnik France
S'abonner
Apparemment, des représentants du fond estonien Innove, qui coordonne des programmes d’éducation à travers l’Estonie, n’ont pas tenu compte des particularités de certains écoliers et ont proposé aux enfants sourds d’écrire un essai de 200 mots sur le thème: La musique dans la vie des jeunes.

Pour les élèves de l'école Hiie de la ville estonienne de Tartu qui ont des problèmes d'audition et de discours, cela a été un obstacle inattendu et déplaisant. Il nous est possible de nous imaginer leur réaction. Pourtant, selon l'édition Esti Paevaleht la directrice de l'école, Hene Binsoli, n'a pas tardé à exprimer son indignation lors d'une réunion de fin d'études. Elle a déclaré que les écoliers ont été bouleversés par le devoir qui ne laissait pas d'autre choix de sujet. Selon Esti Paeyaleht, la réaction de Hene Binsoli a marqué le début de la discussion autour de cet incident.

"Pour plusieurs jeunes c'est un sujet sensible, puisqu'il est difficile d'écrire sur la musique quand tu n'en as jamais entendu", explique-t-elle. "La majorité aurait pu synthétiser le sujet entier en une seule phrase. Ils sont capables d'écrire mais dans des conditions d'examen, quand les nerfs sont tendus, il est très difficile pour un enfant qui a des problèmes d'audition d'analyser ce sujet", rapporte l'édition Delfi.

Mme Binsoli a fait remarquer qu'il y avait certainement une solution à ce problème: il suffisait de rajouter des sujets alternatifs pour les enfants avec des besoins spécifiques.

Descendre une falaise de 800 mètres pour aller à l’école - Sputnik France
Descendre une falaise de 800 mètres pour aller à l’école

Selon l'édition, le centre Innove coordonne les programmes d'éducation à travers l'Estonie et surveille l'efficacité de l'utilisation du financement venu des fonds structurels de l'Union Européenne.

On se demande certainement quelle a été la réaction de l'organisation Innove. Le directeur de l'évaluation externe de la région Mme Multram, à qui des journalistes se sont adressés pour obtenir des commentaires, a annoncé que le fond attendait toujours des informations en retour afin d'éviter de telles situations.

Le représentant du fond qui élabore des programmes d'éducation, dit que l'école Hiie a dû contacter Innove.

"Bien sûr, il est triste qu'en raison des sujets d'examen des enfants se soient retrouvés dans ce genre de situation, mais nous aurions pu discuter des conditions d'évaluation parce que c'est l'école elle-même qui corrige les examens. Puisque c'est un cas d'exception, nous aurions traité la situation autrement".

Cependant, la directrice de Hiie a aussi supposé que dans le cas où la situation avait été réglée, la notation aurait pu se faire différemment.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала