Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le Conseil de sécurité appelle à la fin des combats au Soudan du Sud

© REUTERS / StringerSouth Sudanese policemen and soldiers stand guard along a street following renewed fighting in South Sudan's capital Juba, July 10, 2016.
South Sudanese policemen and soldiers stand guard along a street following renewed fighting in South Sudan's capital Juba, July 10, 2016. - Sputnik France
S'abonner
Le Conseil de sécurité de l'Onu a sollicité dimanche l'aide des pays de la région pour mettre fin aux combats au Soudan du Sud et leur a demandé de fournir des Casques bleus supplémentaires à sa mission dans le pays.

"Les membres du Conseil ont appelé à mettre fin d'urgence aux combats et exigé du président sud-soudanais Salva Kiir et du vice-président Riek Machar de faire le maximum pour contrôler leurs forces respectives et prévenir la propagation de la violence", stipule une déclaration unanime du Conseil de sécurité.

Dimanche, les combats ont repris dans la capitale sud-soudanaise, Juba, entre les forces gouvernementales et l'opposition. En quelques jours les affrontements ont fait 272 morts, dont 33 civils. Des Casques bleus de l'Onu ont été également attaqués.

Un homme armé au Soudan du Sud - Sputnik France
Les affrontements au Soudan du Sud ont fait 272 morts
Le Japon se propose d'évacuer du Soudan du Sud son personnel de l'Agence de coopération internationale envoyé dans ce pays en vue d'accorder une aide économique à la population.

Le département d'Etat américain a annoncé l'évacuation d'une part de son personnel diplomatique de la capitale sud-soudanaise.

La nécessité de stabiliser la situation politique au Soudan du Sud  a été évoquée par le représentant permanent adjoint de la Russie auprès de l'Onu Vladimir Safronkov.

Soudan du Sud - Sputnik France
Soudan du Sud : plus de 150.000 civils dans les bases de l'Onu
Les affrontements ont éclaté à Juba en décembre 2013 quand le président Salva Kiir avait annoncé une tentative de coup d'Etat en accusant le vice-président Riek Machar. En août 2015 les parties ont signé un accord de paix. Riek Machar est revenu à Juba en avril 2015 et a prêté serment en tant que premier vice-président dans le cadre de l'accord de règlement.


Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала