Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le secrétaire général de l'Otan répond à Sputnik

© REUTERS / Eric VidalJens Stoltenberg, secrétaire général de l'Otan
Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'Otan - Sputnik France
S'abonner
Aussi étrange que cela puisse paraître, le secrétaire général de l'Otan a répondu aujourd'hui, lors d'une séance de questions-réponses sur Twitter, aux questions de Sputnik.

Répondant directement à la question de Sputnik sur la raison pour laquelle l'Otan s'obstinait à considérer la Russie comme une menace pire que le terrorisme de Daech, le secrétaire général de l'alliance a insisté sur le fait que le bloc (lequel, soit dit en passant, augmente constamment ses effectifs stationnés sur les frontières de la Russie) "ne cherchait pas la confrontation".

L'Otan - Sputnik France
L'Otan dévoile les sujets dont l'Alliance discutera avec Moscou
Lundi, Sputnik a tweeté au secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg l'interrogeant pourquoi l'Otan "avait tellement envie de présenter la Russie comme une menace au lieu de se concentrer sur la sécurité européenne et la prévention d'attaques telles que celles qui ont eu lieu à Paris et à Bruxelles".

Cela peut paraître étonnant, mais M.Stoltenberg nous a répondu. 

"Nous (l'Otan) ne cherchons pas la confrontation, mais nous allons défendre nos alliés. Nous oeuvrons pour le dialogue avec la Russie. Une réunion du conseil Otan-Russie aura lieu mercredi", a-t-il écrit sur Twitter.

Logo for the upcoming NATO Warsaw summit 2016 - Sputnik France
L'Otan continue de déployer ses troupes près de sa frontière avec la Russie
Sur ces entrefaites, le sommet de l'Otan à Varsovie a décidé de déployer un bataillon dans les trois pays Baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie) et en Pologne, selon une déclaration ad hoc faite samedi par le service de presse du président lituanien.

Les pays donateurs de militaires pour ces bataillons seront les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, l'Allemagne et le Canada. Les autres pays membres de l'Otan seront chargés du soutien logistique.

Le délai du séjour des bataillons déployés n'est pas fixé pour le moment.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала