Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Hollande confirme la levée de l'état d'urgence le 26 juillet

© AP Photo / Etienne Laurent, PoolFrançois Hollande
François Hollande - Sputnik France
S'abonner
François Hollande a confirmé jeudi, lors de l'interview du 14 juillet, que l'état d'urgence, déclenché après les attentats du 13 novembre, ne serait pas prolongé au-delà du 26 juillet.

Manuel Valls - Sputnik France
La France, terreau des djihadistes ou comment Valls justifie l’état d’urgence
"Cet état d'urgence, j'ai considéré qu'il fallait le prolonger jusqu'au moment où nous puissions être sûrs que la loi pouvait nous donner des moyens nous permettant de prévenir la menace terroriste avec efficacité", a déclaré le président de la République en référence à la loi sur la procédure pénale promulguée en juin, annonce l'AFP.

Cette loi a été votée "à une très large majorité, presque à l'unanimité", et "va nous donner des instruments d'action qui sont non pas comparables à l'état d'urgence, mais qui nous donnent des moyens de contrôle administratif de certains individus", a-t-il développé.

"Je veux donc dire très clairement aux Français qu'on ne peut pas prolonger l'état d'urgence éternellement. Ca n'aurait aucun sens, ça voudrait dire que nous ne serions plus une république avec un droit qui pourrait s'appliquer en toutes circonstances", a ajouté le chef de l'Etat.

l’état d’urgence - Sputnik France
France: que change vraiment l'état d'urgence?
"Est-ce que la menace est là? Oui, elle est là", parce que "nous avons le même adversaire: il est en Syrie, en Irak et il a ses prolongements ici en Europe. L'adversaire, c'est l'islamiste fondamentaliste, c'est le fanatisme", a également déclaré M. Hollande.

Le président a déclenché la procédure d'état d'urgence le soir des attentats du 13 novembre (130 morts). Ce régime a ensuite été prolongé à trois reprises par le parlement. M. Hollande a cependant échoué à l'inscrire dans la Constitution, faute d'accord au parlement sur une réforme qui comprenait également la très controversée déchéance de nationalité.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала