Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

"Je n'ai jamais vu ça sur Nice! Je n’ai jamais vu une telle agressivité…"

S'abonner
Olivier, témoin de l'attentat de Nice, estime qu'au niveau de la sécurité tout était bien organisé mais la police était trop surprise pour agir d'une manière plus efficace. "Je pense que les forces de l’ordre ont donné le maximum pour pouvoir intervenir normalement", a-t-il fait remarquer.

Jeune homme à Nice - Sputnik France
Attentat de Nice: un jeune homme perd son amie avant de retrouver son corps inanimé
"J'étais ici, j'ai vu on va dire le camion arriver et au moment donné quand j'ai vu la police tirer j'ai paniqué et je suis parti vers la place Masséna. A la place Masséna, il y a eu des gens étrangers qui n'étaient pas au courant qu'il y avait eu des tirs. Moi, je leur ai dit ce que j'ai vu. Et après les forces de l'ordre ont dit de rentrer chez soi, de ne pas rester dans les rues. J'ai vu la foule venir dans tous les sens. Pour moi, c'était assez affolant. Je n'ai jamais vu ça sur Nice. Je n'ai jamais vu une telle agressivité", a-t-il raconté à Sputnik.

Olivier a pu rentrer chez lui où il a commencé à regarder les infos pour savoir ce qui s'était vraiment passé de près parce qu'il était loin, à 50 mètres.

"Je n'ai pas du tout dormi de la nuit. Je voulais savoir ce qui s'est réellement passé. Et apparemment ça a l'air d'être un bon carnage. Je trouve que c'est horrible", a avoué Olivier.

Selon lui, cela peut être Daech, cela peut être quelqu'un qui le fait pour des raisons personnelles où même n'importe qui. "Au niveau du camion, je pense que les forces de l'ordre aurait dû mettre quand-même des barrages mais le problème c'est qu'une personne ça passe partout: qui veut rentrer…", a constaté le témoin.

L'homme a estimé qu'au niveau de la sécurité tout était bien organisé mais la police était surprise.

"En ville les voitures avec leurs moteurs puissants peuvent aller tellement vite! Les gens ont dû avoir beaucoup de peur, c'est normal. Et puis après je pense que les forces de l'ordre ont donné le maximum pour pouvoir intervenir normalement", pense Olivier.

Le ressortissant tunisien Mohamed Lahouaiej Bouhlel, âgé de 31 ans, a foncé sur la foule sur la Promenade des Anglais à Nice pendant le feu d'artifice du 14 juillet 2016 dans un camion blanc chargé d'armes et de grenades. Le camion faisait des zigzags et écrasait intentionnellement les piétons, selon les témoins. Le terroriste a été abattu par la police.

Selon les dernières données, 84 personnes ont trouvé la mort lors de l'attaque dont un citoyen russe. 202 personnes ont été blessées dont 52 sont actuellement dans un état critique. Le président français François Hollande a qualifié l'attaque d'attentat terroriste. Un deuil national de trois jours a été déclaré dans le pays.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала