Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'avion d'Erdogan aurait été dans la ligne de mire des F-16 des putschistes

© REUTERS / Kayhan Ozer/Presidential PalaceL'avion d'Erdogan aurait été dans la ligne de mire des F-16 des putschistes
L'avion d'Erdogan aurait été dans la ligne de mire des F-16 des putschistes - Sputnik France
S'abonner
Les médias ont appris que, dans la nuit du coup d'Etat avorté, deux F-16 des rebelles avaient approché et harcelé l'avion présidentiel et avaient la possibilité de l'éliminer.

Recep Tayyip Erdogan - Sputnik France
Erdogan a raté la mort de quelques minutes
Au temps fort de la tentative de putsch, au début de la nuit de vendredi à samedi, deux F-16 pilotés par des putschistes se sont approchés de l'avion ramenant à Istanbul le président Recep Tayyip Erdogan, qui avait décollé des environs de la station balnéaire de Marmaris, ont déclaré des responsables turcs cités par Reuters.

"Au moins deux F-16 ont harcelé l'avion d'Erdogan alors qu'il volait vers Istanbul. Leur radar a accroché l'appareil ainsi que les deux autres F-16 qui l'escortaient", a dit à Reuters un ancien officier de l'armée au fait des événements. "On ignore pourquoi ils n'ont pas tiré", a-t-il dit.

Un haut responsable turc a confirmé à Reuters que l'avion présidentiel avait été harcelé en plein vol par deux F-16 pilotés par des putschistes, mais qu'il avait néanmoins pu atterrir sain et sauf à Istanbul.

Un agent de police à Ankara - Sputnik France
En Turquie, les listes de suspects à arrêter étaient prêtes avant le putsch
Un deuxième haut responsable a déclaré lui aussi que l'appareil présidentiel avait connu "des problèmes pendant le vol" mais sans donner plus de précisions.

Erdogan a affirmé que les putschistes avaient tenté de s'en prendre à lui, à Marmaris, et qu'ils avaient bombardé des lieux qu'il venait de quitter. Il a "échappé à la mort, à quelques minutes près", a dit le deuxième responsable.

Vingt-cinq soldats sont descendus d'hélicoptères à l'aide de cordes, après avoir survolé l'hôtel de Marmaris où séjournait Erdogan, mais celui-ci venait de quitter les lieux, a rapporté la chaîne de télévision CNN-Türk.

Le Premier ministre, Binali Yildirim, a également été directement visé à Istanbul et s'est échappé de justesse, a également affirmé ce responsable, sans donner de précisions à cet égard.

Selon des sites internet de suivi du trafic aérien, un avion Gulfstream IV — type d'appareil utilisé par les officiels turcs — a décollé de l'aérodrome de Dalaman à une heure et quart de route de Marmaris, vendredi vers 22h40 GMT.


Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала