Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Pourquoi aurait-il une augmentation de conflits raciaux aux USA sous Barack Obama?

Pourquoi aurait-il une augmentation de conflits raciaux aux USA sous Barack Obama?
S'abonner
Des groupes d'activistes ont organisé des manifestations à travers les Etats-Unis recemment après que deux hommes Noirs -- l'un en Louisiane et l’autre en Minnesota, portant chacun une arme à feu -- furent tués par des tirs de la police.

Ensuite, lors d'une manifestation à Dallas, cinq agents des forces de l'ordre ont été tués par un homme qui, selon la police, avait "déclaré qu'il voulait tuer des Blancs, surtout des officiers Blancs."

Philip Golub est professeur de relations internationales à l'Université américaine de Paris, spécialiste de l'histoire internationale contemporaine. Il est également l'auteur de l'ouvrage suivant: Une autre histoire de la puissance américaine. Harold Hyman est journaliste franco-américain spécialiste des affaires internationales et de géopolitique, Rédacteur en chef du site "Opinion Internationale", et auteur du livre: « Géopolitiquement correct et incorrect ». Il enseigne la géopolitique à l'université Paris 13.La situation raciale aux USA s'est-elle empirée sous Obama?

Philip Golub: "Il y a eu une idée fausse et naïve qui s'est répandue au lors de l'élection de 2008; on pensait que les USA allaient entrer dans une période post-raciale, grâce à l'élection d'un président afro-américain. Les tueries de jeunes hommes noirs est une constante dans la vie aux USA, il y a aujourd'hui une plus grande visibilité, avec des moyens comme les réseaux sociaux."

L'activisme est-il lui-même le problème?

Harold Hyman: "On ne pouvait pas ignorer un mouvement du type Black Lives Matter. Vu que les tueries de Noirs sont fréquentes, les Afro-américains ne restent pas dans l'apathie ni l'indifférence. C'est assez normal qu'ils s'organisent."

De quoi Black Lives Matter résulte-t-il?
Philip Golub: "La crise économique a eu un effet dévastateur sur la communauté afro-américaine. Obama n'a pas su adresser ce problème pour une communauté vulnérabilisée. De plus, les attentes à l'égard d'Obama d'une refondation de la société se sont effondrées."
Harold Hyman: "Sous George W. Bush, il n'y avait pas d'espoir particulier chez les Noirs, et il avait réussi à contenir tous les mouvements de droite dure, qui avaient pratiquement disparu; sous Obama, ils sont ressortis de leur cachette." 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала