Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Tuée par son frère pour des selfies

© AFP 2021 STRQandeel Baloch
Qandeel Baloch - Sputnik France
S'abonner
La mannequin et blogueuse pakistanaise Qandeel Baloch a été étranglée par son frère, furieux à cause des photos "choquantes" qu'elle publiait sur les réseaux sociaux.

La "Kim Kardashian pakistanaise", 26 ans, a été retrouvée morte dans sa maison de la province du Pendjab, dans laquelle elle avait déménagé de Karachi avec sa famille sous la pression de menaces. La jeune femme a été étranglée par son frère Wasim, qui a reconnu les faits et a déclaré ne pas les regretter car, selon lui, sa sœur avait "humilié la famille en publiant ses photos en tenue découverte et en bikini".

Les abonnés de Qandeel Baloch sur les réseaux sociaux (près de 780 000 personnes) ont été bouleversés. La jeune femme était une célébrité nationale depuis 2014 et même la presse anglophone en parlait.

Karen Walsh combat le cancer de stade 4 - Sputnik France
Une actrice cancéreuse reproduit des scènes de films à ses séances de chimio
Selon les parents, la sœur et le frère s'étaient disputés vendredi soir. Ils ont découvert le corps de leur fille samedi matin. Quandeel avait un autre frère, un militaire qui avait approuvé l'intention de Wasim d'assassiner leur sœur. Après l'annonce de sa mort dans la presse, les deux frères ont disparu mais Wasim a été arrêté. Il n'a manifesté aucun signe de repentance.

#qandeelbaloch

Фото опубликовано Qandeel Baloch (@qandeelbalochquebee) Июл 15 2016 в 5:59 PDT

"Je lui ai donné un cachet puis je l'ai tuée. Son comportement était inadmissible", a-t-il déclaré. La police du Pendjab a rapporté qu'avant sa mort, la bouche et le nez de la jeune femme avaient été cousus pour bloquer l'accès de l'air aux voies respiratoires.

Le père de la défunte a déclaré après les obsèques que sa fille soutenait financièrement toute la famille, y compris Wasim.

Selon le Fonds des Nations unies pour la population, jusqu'à cinq mille assassinats "pour l'honneur" sont commis dans le monde chaque année. Environ 90% d'entre eux ont lieu dans les pays islamiques — en Anatolie orientale, sur les territoires palestiniens, en Jordanie, au Pakistan, en Somalie et dans le Caucase du Nord russe, y compris en Tchétchénie. On compte au moins 500 décès par an au Pakistan pour cette raison.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала