Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

45.000 personnes arrêtées ou licenciées en Turquie suite au coup d'Etat avorté

© AFP 2021 ARIS MESSINISTurquie
Turquie - Sputnik France
S'abonner
Les doyens des universités, les enseignants et les journalistes turcs considérés comme pas assez loyaux paient le tribut.

Au moins 45.000 personnes ont été interpellées ou licenciées en Turquie après la tentative de coup d'Etat militaire réalisée dans la nuit du 15 au 16 juillet 2016.

A portrait of Turkish President Tayyip Erdogan is seen on a building in Ankara, Turkey July 16, 2016 - Sputnik France
La Turquie poursuit en justice plus de 9.000 personnes
Outre les militaires et policiers, des doyens des universités, des enseignants et des journalistes considérés comme peu loyaux envers le président Recep Tayyip Erdogan figurent parmi les personnes touchées par ces mesures.

Au total, 15.000 enseignants et professeurs, 1.500 doyens, 9.000 employés du ministère de l'Intérieur et 1.500 employés du ministère des Finances, ainsi que 250 membres du bureau du premier ministre ont été licenciés de leurs postes.

Dans le même temps, 6.000 militaires turcs ont été interpellés, tandis que 9.000 policiers et 3.000 juges ont été démis de leurs fonctions. Selon les autorités, il s'agit de partisans du prédicateur Fethullah Gülen, exilé aux Etats-Unis et considéré par Ankara comme l'organisateur de la mutinerie du 28 juillet.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала