Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Privées de JO: pourquoi on suspend les sélections nationales

© REUTERS / Ricardo MoraesPrivées de JO: on suspend les sélections nationales
Privées de JO: on suspend les sélections nationales - Sputnik France
S'abonner
Le Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne a rejeté la demande des athlètes russes d'être admis aux Jeux olympiques d'été 2016.

Si le Comité international olympique (CIO) soutient le TAS, ce sera le premier cas de suspension d'une sélection olympique pour violation de règles antidopage. Toutefois, l'histoire de l'olympisme connaît beaucoup de cas de scandales et de boycotts qui ont empêché des équipes nationales de participer aux Jeux. En voilà quelques-uns.

Jeux olympiques d'été 1920 d'Anvers

L'Allemagne, l'Autriche, la Bulgarie, la Hongrie et la Turquie n'ont pas été invités pous qvoir déclenché la 1ère Guerre mondiale.

Jeux olympiques d'été 1936 de Berlin

Les JO se tiennent malgré les appels à boycotter l'Allemagne nazie. Les projets d'orgqniser des Jeux alternatifs en Espagne ont échoué.

Jeux olympiques d'été 1948 de Londres

L'Allemagne et le Japon vaincus pendant la 2e GM ne sont pas invités. Le CIO s'excuse pour avoir collaboré avec le 3e Reich.

Jeux olympiques d'été 1956 de Melbourne

L'Egypte, l'Irak, le Liban, le Cambodge, la Chine, les Pays-Bas, l'Espagne et la Suisse boycottent les Jeux pour trois raisons politiques différentes.

Jeux olympiques d'été 1972 de Munich

Des terroristes palestiniens tuent 11 membres de l'équipe olympique israélienne. Les autres Israéliens et les Egyptiens quittes les Jeux.

Jeux olympiques d'été 1980 de Moscou

Les Etats-Unis boycottent les premiers Jeux tenus en Europe de l'Est. De nombreuses nations refusent de participer aux Jeux.

Jeux olympiques d'été 1984 de Los Angeles

L'URSS et les pays socialistes sauf la Chine, la Roumanie et la Yougoslavie boycottent les Jeux en invoquant le manque de sécurité pour leurs athlètes.

Jeux olympiques d'été 1988 de Séoul

Boycottés par la Corée du Nord, l'Albanie, Cuba, Madagascar, le Nicarague, les Seychelles et l'Ethiopie.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала