Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'UE et la Chine en plein bras de fer économique

© AP Photo / Ng Han GuanA man delivers lotus flowers with his dog for company on the streets of Beijing, China, Friday, July 15, 2016.
A man delivers lotus flowers with his dog for company on the streets of Beijing, China, Friday, July 15, 2016. - Sputnik France
S'abonner
La Chine veut être reconnue comme une économie de marché, l'UE souhaiterait voir baisser les exportations chinoises d'acier qui cassent les prix sur le marché européen et instaurer des taxes anti-dumping: de cette situation pourrait découler un compromis, sur lequel planche actuellement la Commission européenne.

Pour que les entreprises chinoises bénéficient des mêmes règles que les compagnies des autres puissances économiques mondiales, Pékin se bat pour acquérir le statut d'économie de marché. La Chine affirme d'ailleurs pouvoir l'obtenir automatiquement à la fin de l'année conformément aux règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Les partisans de cette initiative — c'est le cas du Royaume-Uni notamment — soulignent qu'elle permettra d'accroître les investissements entre l'Europe et la Chine. D'autres pays de l'UE et les USA, au contraire, craignent un afflux d'importations chinoises excessivement bon marché. La Commission européenne, elle, tente de trouver un compromis car la législation européenne anti-dumping dépend du protocole d'adhésion de la Chine à l'OMC, qui expire en décembre.

Siège de l'Organisation mondiale du commerce  (OMC) à Genève - Sputnik France
A l'OMC, les USA s'opposent à l'octroi du statut d'économie de marché à la Chine
Selon le plan que la Commission européenne avait prévu d'étudier mercredi, l'Europe cherche à mieux se protéger dans les litiges commerciaux. Des mesures prévoient ainsi la possibilité pour Bruxelles d'instaurer des taxes d'importation élevées en cas de surproduction excessive chez un partenaire commercial, et d'examiner les affaires anti-dumping en cours de préparation selon l'ancien règlement.

Les producteurs européens craignent que si la Chine était reconnue comme une économie de marché, Pékin reçoive une véritable "licence de dumping". Dans son plan, la Commission européenne essaie d'éviter un affaiblissement de la protection anti-dumping et de durcir les sanctions. Il est notamment prévu d'annuler les directives limitant le montant des taxes dans les cas extrêmes. "En fait, cela permettra aux autorités de l'UE d'instaurer dans certains cas des taxes plus élevées", déclare le directeur de Fitch Ratings Peter Archbold. Si en Europe les taxes étaient inférieures à 50%, aux USA elles dépassaient les 200%, ce qui contribuait en partie à l'augmentation du prix de l'acier sur le marché américain, analyse-t-il.

L'yuan et le dollar américain - Sputnik France
Les USA craignent d’être rachetés en morceaux par les Chinois
Le plan en question implique également l'accélération des procédures et le durcissement de certaines sanctions rarement utilisées aujourd'hui pour la subvention de la production. Mais cette initiative butera sur de sérieux obstacles aussi bien en Europe qu'en Chine. En effet, toute modification de la législation de l'UE doit être approuvée par les pays membres et par le Parlement européen, qui a adopté une résolution non contraignante contre l'attribution à la Chine du statut d'économie de marché. Plusieurs pays s'y opposent, dont l'Italie et l'Espagne, ce qui s'explique par les tendances antimondialistes actuelles — dont les dirigeants occidentaux doivent tenir compte — et par les plaintes des entreprises industrielles qui traversent déjà une situation difficile provoquée par la surproduction en Chine.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала