Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Attentat d'Ansbach: Daech affirme que le kamikaze est l'un de ses "soldats"

© REUTERS / Michaela RehleUn secteur bouclé par la police en Allemagne
Un secteur bouclé par la police en Allemagne - Sputnik France
S'abonner
Le groupe extrémiste Daech a déclaré lundi que l'auteur de l'attentat-suicide perpétré dimanche soir dans un restaurant du centre-ville d'Ansbach, en Bavière, était l'un de ses soldats.

Ce Syrien de 27 ans "a exécuté l'attaque répondant aux appels à prendre pour cible les États de la coalition qui combat Daech", a informé l'organe de propagande de Daech liée à cette organisation terroriste.

Plus tôt dans la journée de lundi, le ministre de l'Intérieur du Land de Bavière Joachim Herrmann a déclaré que l'attentat à la bombe était une attaque terroriste, précisant qu'une vidéo en arabe trouvée dans le téléphone portable de l'auteur de l'attaque le prouvait.

Ansbach - Sputnik France
L’individu qui s’est fait exploser à Ansbach avait reçu le statut de réfugié
Dans la vidéo, ce Syrien a témoigné de son allégeance à Abou Bakr al Baghdadi, calife de Daech, et a annoncé un acte de revanche contre les Allemands parce qu'ils se mettent en travers de l'islam", a indiqué le ministre lors d'une conférence de presse.

"Après cette vidéo, il ne fait aucun doute que cette attaque était une attaque terroriste avec un arrière-plan islamiste", a conclu Joachim Herrmann.

Rettungsdienste am Anschlagort in Ansbach - Sputnik France
Allemagne: ce qu’il faut savoir sur l’attentat d’Ansbach
Le dimanche 24 juillet, un demandeur d'asile syrien s'est fait exploser à proximité d'un festival de musique à Ansbach, en Bavière, blessant 12 personnes. L'auteur de l'attaque a été tué par l'explosion.

Plus tôt dans la journée de dimanche, un homme armé d'une machette a attaqué un groupe de personnes, tuant une femme et en blessant deux autres dans la ville allemande de Reutlingen, à 40 km de Stuttgart (Bade-Wurtemberg).

Ces incidents surviennent quelques jours après la fusillade de Munich dont le bilan s'élève à 9 morts et 35 blessés. Un Germano-iranien de 18 ans a abattu neuf personnes dans le centre commercial Olympia de Munich le vendredi 22 juillet, avant de se suicider. Sept ressortissants étrangers — trois Kosovars, trois Turcs et un Grec — font partie des personnes tuées vendredi. Selon l'enquête, la fusillade n'a pas de lien avec le djihadisme.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала