Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les derniers préparatifs avant la libération de Mossoul

© REUTERS / Azad Lashkariforces kurdes
forces kurdes - Sputnik France
S'abonner
Appuyée par les troupes des milices kurdes peshmergas, l'armée irakienne poursuit la préparation de l'opération visant à reprendre aux islamistes de Daech la ville de Mossoul, située dans le nord de l'Irak.

La future opération devra réunir quelque 50.000 soldats de l'armée irakienne, 20.000 miliciens kurdes et près de 10.000 Turkmènes locaux et représentants de tribus sunnites, révèle dans un entretien à Sputnik Helgurd Hikmet, porte-parole du Gouvernement régional du Kurdistan d'Irak.

"L'armée irakienne et les tribus sunnites seront en première ligne, quant aux peshmergas et aux Turkmènes ils seront derrière. Les forces de la coalition internationale assureront l'appui depuis l'air", a-t-il indiqué.

L'armée irakienne aux environs de Falloujah - Sputnik France
L'armée irakienne poursuit Daech près de Falloujah et de Mossoul
Et de rappeler que l'opération de libération de Mossoul était au centre de la rencontre des chefs de la diplomatie des pays membres de la coalition internationale. Il a ainsi été décidé d'entamer la phase finale de la préparation.

En évoquant le projet de libération de la ville, l'interlocuteur de l'agence a pointé que la première tâche consistait à chasser tous les extrémistes de Daech de la ville. "La libération complète de la ville prendra entre six mois et un an", a précisé M. Hikmet.

"Le plan de libération de la ville prévoit la progression vers le centre des forces des peshmergas qui contrôlent actuellement les faubourgs dans le nord, l'est et l'ouest de la ville. L'armée irakienne contrôle les banlieues sud et sud-est de Mossoul ainsi que les faubourgs de la ville de Makhmour", explicite-t-il.

Mossoul - Sputnik France
L'armée irakienne reprend à Daech une base aérienne près de Mossoul
Or, note notre interlocuteur, le choix des participants à l'opération a toutefois provoqué certaines divergences entre les Etats-Unis et les autorités irakiennes. Ainsi, Bagdad avait insisté sur la participation des milices chiites qui luttent assez efficacement contre Daech. Toutefois, craignant un conflit interconfessionnel entre les chiites et la population sunnite de Mossoul, les Etats-Unis ont rejeté l'initiative irakienne. Sans oublier de citer la loyauté des chiites irakiens à l'encontre de l'Iran.

"De l'autre côté, les Etats-Unis soutiennent la partcipation des Turkmènes, entraînés par des experts militaires turcs", poursuit M. Hikmet.
Et avant que l'opération ne débute il faudra parvenir à un consensus sur ses particpants, conclut l'interlocuteur de l'agence.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала