Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

"L'ours déguisé en mouton": l'UE appelée à endiguer l'influence des médias russes

S'abonner
Les auteurs du rapport "L'ours déguisé en mouton: les organisations russes financées par l'Etat dans l'UE" exhortent l'Union européenne à enrayer l'influence "croissante" des médias russes en Europe et proposent des mesures extraordinaires pour la combattre.
Les détracteurs paranoïaques de la Russie mènent l'UE dans un bourbier - Sputnik France
"Les détracteurs paranoïaques de la Russie mènent l'UE dans un bourbier"

Le rapport de la cellule d'analyse Martens Centre, située à Bruxelles, a vu le jour lundi citant surtout des médias comme Sputnik, le chaîne de télévision RT et le projet de Rossiyskaya Gazeta Russia Beyond the Headlines. Le document mentionne également des ONG comme l'Institut russe d'études stratégiques et la fondation Rousskii Mir.

"Le but de ces organisations consiste à créer une perception positive de la politique de la Russie chez le public européen, ainsi qu'un respect envers les ambitions russes considérables", lit-on dans une clarification accompagnant le rapport.

Le document insiste sur le fait que le soutien de ces médias, qui sèment prétendument de la haine envers les réfugiés syriens, devrait alarmer l'UE, un constat qui n'est curieusement accompagné d'aucun exemple.

EU - Sputnik France
Comment les pays de l'UE se révoltent contre les règles de l'Union

En réponse à la désinformation dont on accuse les médias russes, les auteurs du rapport avancent la stratégie de nier tout simplement ce qui est affirmé par ces premiers et d'assurer le contraire… donc mener une guerre médiatique, est-ce vraiment ça qui est proposé? Par exemple, si les médias en question disent que l'UE est un mal et énumèrent ses défauts — dont on est de plus en plus persuadé partout dans le monde — l'UE doit à son tour affirmer être une entité indestructible et énumérer ses valeurs…

Cette réponse médiatique doit être accompagnée d'autres efforts tels que le soutien de la société civile prodémocratique pour que les Européens puissent faire face à la propagande russe. De plus, pour endiguer l'influence russe, il faudrait rédiger un registre des organisations russes de lobbying et surveiller leurs activités, contrôler leurs flux financiers.

"Il faut prendre des mesures juridiques à l'égard des ONG et des organisations qui menacent publiquement la sécurité nationale", maintiennent les auteurs, proposant entre-temps de faire quasiment la même chose que ce dont ils accusent l'"ennemi"…

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала