Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La charia en action: habitants de Manchester, cessez de promener vos chiens!

S'abonner
Les habitants de la ville considèrent les appels d’un groupe islamiste qui a distribué des tracts comme une provocation.

A photo taken on July 15, 2016 shows a police barricade set up at the site in Nice where a gunman smashed a truck into a crowd of revellers celebrating Bastille Day, killing at least 84 people. - Sputnik France
"Un foyer islamiste s’est développé à Nice récemment"
Les habitants de la ville britannique de Manchester ont reçu des tracts les appelant à limiter les promenades de leurs chiens dans les lieux publics. Selon les auteurs des tracts, un soi-disant "Mouvement Pour la propreté publique", ces promenades présentent une insulte aux sentiments religieux des Musulmans puisqu'il s'agit d'après eux d'"animaux impurs".

"Bon nombre de Musulmans habitent dans ce quartier. Nous vous demandons de faire preuve de respect envers nous et nos enfants et de limiter la présence de vos chiens dans les lieux publics", lit-on dans les tracts.

Des policiers belges en patrouille à Bruxelles après les attaques terroristes du 22 mars - Sputnik France
Bruxelles, citadelle du terrorisme islamiste, selon un expert allemand
Beaucoup estiment que ces tracts ne sont rien d’autre qu'une simple provocation. Selon eux, il s'agit d'un groupe d'extrémistes qui ne cherchent qu'à attirer l'attention de l’opinion publique, ce qu'ils ont réussi à faire. Un véritable Musulman ne peut pas se sentir insulté par un chien qu'on promène dans les rues de Manchester, estiment-t-ils. D’ailleurs, plusieurs Musulmans considèrent le texte des tracts comme provocateur et contenant une incitation à la haine dans la société.  

Après le Brexit, le Royaume-Uni a été le théâtre d’une forte montée en puissance de la xénophobie. Les cibles des insultes et des agressions sont des personnes au physique asiatique mais également originaires d'Europe de l'Est.

Le 23 juin, les Britanniques se sont prononcés par référendum sur le maintien ou non du Royaume-Uni au sein de l'UE. 51,9% des britanniques ont voté pour la sortie de l'UE. 


Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала