Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Opération policière en cours à Saint-Etienne-du-Rouvray

© REUTERS / Pascal RossignolA policeman secures a position in front of the city hall after two assailants had taken five people hostage in the church at Saint-Etienne-du -Rouvray near Rouen in Normandy, France, July 26, 2016
A policeman secures a position in front of the city hall after two assailants had taken five people hostage in the church at Saint-Etienne-du -Rouvray near Rouen in Normandy, France, July 26, 2016 - Sputnik France
S'abonner
Les forces de l'ordre mènent une opération à quelques kilomètres de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, théâtre ce matin d'une prise d'otages meurtrière, rapporte la chaîne BFMTV.

Selon des données préliminaires, la police perquisitionne le domicile de l'un des terroristes. Les forces spéciales sont à pied d'œuvre, plusieurs personnes ont été accompagnées par les forces de l'ordre à l'extérieur de l'immeuble.

Ce matin, deux assaillants ont pris en otage cinq personnes, dont un curé, deux sœurs et deux fidèles à Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen. La police a abattu les deux preneurs d'otages armés de couteaux au moment où ils sortaient de l'église. Le prêtre, Jacques Hamel, âgé de 84 ans, a été égorgé pendant la messe. Une autre personne blessée est hospitalisée dans un état grave. Le parquet antiterroriste s'est saisi de l'enquête.

This photo taken on July 26, 2016 shows behind the church ofSaint-Etienne-du-Rouvray, blocked by police following an attack by two knife-wielding men. French President Francois Hollande that two men who attacked a church and slit the throat of a priest had claimed to be from Daesh, using the Arabic name for the Islamic State group. - Sputnik France
Daech revendique l'attaque de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray
Arrivé sur les lieux de la tragédie, le président français François Hollande a qualifié l'attaque d'attentat terroriste, ajoutant que les assaillants s'étaient réclamés de Daech. Plus tard cette organisation terroriste a revendiqué l'attaque.

L'un des terroristes était connu des forces de police: en 2015, il a été arrêté en Turquie alors qu'il tentait de pénétrer sur le territoire syrien, puis rapatrié en France. Après avoir passé un an en prison, il a été libéré et placé sous bracelet électronique.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала