Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’idée de sécurité nationale, la plus grande perte européenne?

© Flickr / European ParliamentLe Parlement européen
Le Parlement européen - Sputnik France
S'abonner
La menace terroriste continue de se renforcer sur le continent européen. Les récents événements tragiques en France et en Allemagne en sont une preuve frappante. Mais quelles sont les raisons profondes d’une telle situation désastreuse et quel pourrait être le remède?

Le terrorisme devient une menace de plus en plus sérieuse pour les pays européens. Où les citoyens peuvent-ils se sentir en sécurité? L'instabilité possible de l'Union européenne semble représenter une source d'inquiétude.

François Hollande - Sputnik France
Hollande place de très hauts espoirs dans les réservistes
Les méthodes utilisées pour calmer l'opinion publique ne marchent plus. Par ailleurs, la situation actuelle est devenue beaucoup plus compliquée. Comme le souligne dans une interview à Sputnik Dzevad Galiashevich, membre du groupe d'experts de l'Europe de sud-est pour la lutte contre le terrorisme et les crimes organisés, le terrorisme représente toujours une catégorie géopolitique.

Actuellement, il faut faire attention au contexte dans les domaines de la défense et de la sécurité, en particulier aux mouvements internationaux de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan), qui compte renforcer considérablement sa présence militaire dans les pays européens, déclare l'expert.

"Les services de renseignement militaires et civils suivent toujours ces mouvements sérieux de groupes militaires. Dans le même temps, ils ne reçoivent aucune information sur un attentat planifié ou sur le fait que quelqu'un prépare une attaque terroriste depuis des années. Cela signifie que les citoyens dans les rues ne sont pas en sécurité et peuvent être touchés", explique M.Galiashevich.

La plus grande perte dans le domaine de la sécurité des pays européens est représentée par le changement décisif dans le système des priorités. Selon l'expert, les pays européens ont misé sur la sécurité collective et ont rejeté le concept de sécurité nationale. Les agences concernées ont ainsi perdu le sens du partage des informations avec celles attachées à d'autres intérêts.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала